Accueil > 700 000 euros pour la valorisation des innovations

700 000 euros pour la valorisation des innovations

Entreprendre.fr

UMI (United Motion Ideas) est une start-up lyonnaise qui s’attache à transformer l’innovation en réalité économique. Louis Veyret, son cofondateur avec Xavier Levesy, est parti d’un constat inquiétant : «Un grand nombre d’inventions et d’innovations (1 innovation sur 5 et 95% des brevets déposés) ne voit jamais le jour, faute de trouver des domaines d'applications et de rencontrer des marchés».

De là l’idée de créer une plate-forme Internet permettant d’accélérer l'accès au marché des innovations. «Notre solution analyse rapidement et à un coût réduit le marché potentiel des inventions, brevetées ou non, auprès d’acteurs et d’experts au niveau mondial : évaluation du potentiel marché par pays, identification de nouveaux domaines d'applications, de partenaires industriels et commerciaux potentiels, possibilités de transfert technologique, retours sur le positionnement prix...».

 

Matching

Basée sur des technologies sémantiques avancées et de puissants algorithmes en partie propriétaires, la platef-orme UMI propose une application dynamique et totalement automatisée comprenant des outils performants de recherche automatique de profils ciblés et contextuels, 
de «matching» entre innovations et besoins des entreprises, 
d’identification de professionnels en temps réel, et sur un périmètre mondial…

 

Lancée en septembre 2015 après 2 années de développement, la plate-forme a été testée auprès de grands groupes (EDF, Schneider Electric), d’organismes en charge de la promotion de l’innovation, de PME (Boiron) et de start-up (Aquasure), avant d’être déployée en avril dernier.

 

Pour accompagner le développement commercial à l'échelle internationale, la société a accueilli un investisseur de choix, Thomas Schmider, qui analyse : «Les équipes d’UMI ont mis au point un fabuleux outil pour déterminer le potentiel d'une innovation au niveau mondial et l’aider à trouver son marché, à un coût et des délais sans commune mesure avec les méthodes traditionnelles». Le cofondanteur d’Infogrames-Atari et fondateur de Prozone a apporté 700 K€ et compte s’investir dans l’entreprise.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :