Accueil > Airinov : des drones dans les champs

Airinov : des drones dans les champs

Entreprendre.fr

«Certaines start-up sont nées dans des garages, Airinov est né dans une grange du Poitou», s’amuse Florent Mainfroy, cofondateur avec Corentin Chéron et Romain Faroux de cette PME parisienne créée en 2010, et désormais leader du drone au service de l’agriculture.

L’Agridrone de ces trentenaires permet, en effet, de diagnostiquer le besoin en engrais des cultures. Déjà 5.000 agriculteurs ont fait appel à leurs services, pour 20.000 hectares survolés pour la saison 2013-2014. Consécration, Airinov expose au pavillon France de l’Exposition Universelle 2015 à Milan jusqu’au 31 octobre 2015, à la demande du ministère de l’Agriculture.

 

à lire aussi

 

Technologie Made in France

L’entreprise y défend sa technologie «made in France» pour asseoir davantage sa position sur son marché, en France comme à l’international. En effet, alors qu’Airinov n’a débuté son activité hors du territoire qu’au 2nd semestre 2014, elle réalise déjà 15% de son CA (1,4 M€) à l’export.

 

«Savoir que les agriculteurs utilisent aujourd’hui des drones pour diagnostiquer le besoin en engrais de leurs cultures apparaît certainement comme une rupture aux yeux de ceux qui ne connaissent l’agriculture que par le prisme des médias. Mais le secteur agricole est, en fait, un de ceux qui innove le plus, car il subit beaucoup de contraintes, notamment réglementaires, financières et environnementales», estime Florent Mainfroy, fier de l’innovation majeure que représente son Agridrone.

«Notre proposition s’inscrit donc dans une continuité, en permettant aux agriculteurs de diagnostiquer leurs besoins en engrais sur chaque mètre carré de parcelle, en quelques minutes, et sans détruire la moindre plante. Cela permet également d’appliquer des doses différentes selon les besoins des zones identifiées».

 

Produire plus... avec moins

L’Agridrone réponde ainsi à un enjeu mondial pour tous les agriculteurs : celui de devoir produire plus, mieux et avec moins. «Produire plus, car la population mondiale grandit. La FAO estime que l’agriculture mondiale devra produire 70% de nourriture d’ici 2050 pour satisfaire la demande. Mieux, car l’exigence de qualité devient très forte. Avec moins, car les exigences environnementales se sont transformées en exigences réglementaires, limitant l’utilisation des engrais, de l’eau et des produits phytosanitaires», analyse le dynamique trentenaire.

 

Avec un relais commercial constitué du réseau des coopératives, négoces et chambres d’agriculture travaillant quotidiennement avec les exploitants, Airinov a pour objectif de survoler 100.000 hectares d’ici fin 2015 et ambitionne de développer de nouvelles offres, comme la détection de mauvaises herbes.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
26/02/2017
Start-up : le parcours sans faute de TravelerCar https://t.co/akdArRcbtx
26/02/2017
Et si #Chabal faisait fortune avec une #startup ? https://t.co/j8dj9TZDC9 https://t.co/I9dQFGctoN
26/02/2017
Startup : LePermisLibre veut passer la seconde https://t.co/NRwIsHFMiv
26/02/2017
Axioma invente l'agriculture de demain https://t.co/QdKzyVujH7
26/02/2017
Professions médicales : les avantages de constituer une Société d'exercice libérale https://t.co/0up5tPjza3 https://t.co/4r1uvNQZhF
26/02/2017
La solution qui vous permet de tester vos produits https://t.co/QRqCntDTRP
26/02/2017
L'entreprise est-elle menacée ? https://t.co/VnKxSCtUhc https://t.co/7W4gF4sBbR
26/02/2017
La Concierge a la réponse ! https://t.co/Tmm0Vd0NJ7 https://t.co/euAWOic5Va
26/02/2017
BoostInLyon mise sur la région https://t.co/aT2X4kqqzm
26/02/2017
Les bons réseaux d'Alcméon https://t.co/bzbffgpc4C
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :