Accueil > Comment dire NON à son manager ?

Comment dire NON à son manager ?

Entreprendre.fr

Votre manager peut être amené à vous faire des demandes professionnelles qui vous mettent dans l’embarras, notamment s’il vous sollicite à la dernière minute pour terminer le dossier d’un collègue en retard, s’il vous demande d’accomplir une tâche avec une deadline trop proche, s’il vous oblige à rester plus tard que prévu le soir pour avancer sur vos projets... Comment dire non à son manager ? Voici 3 cas d’école qui peuvent vous aider à affronter ces situations parfois embarrassantes.

Cas d’école n°1 : «J’ai besoin de vous pour finaliser un dossier car votre collègue n’y arrive pas !»

Comment réagir lorsque votre manager a tendance à vous solliciter plus particulièrement de préférence en cas de problème ? La demande est plutôt flatteuse, mais peut vous placer en difficulté et vous embarrasser puisque vous vous retrouvez à terminer le travail d’un collègue en plus de vos fonctions habituelles.

 

à lire aussi

 

- Recommandation. Lorsqu’un manager sollicite votre aide, lui rendre ce service est une très bonne chose. En revanche, si ce genre de situation se répète au point d’interférer sur vos missions habituelles, vous devez envisager de dire non et surtout en discuter avec lui. «Réfléchissez bien avant de dire non, car un refus a pour effet certain de nuire à votre image. Plutôt que d’opposer à votre manager un non définitif, acceptez d’apporter votre aide et préparez le terrain afin d’éviter d’assumer ce genre de sauvetage à l’avenir», explique Olivier Gélis, directeur général de Robert Half France. Ainsi, lorsque votre supérieur sollicite votre aide en urgence, dites-lui : «Comme vous le savez, j’ai fréquemment rattrapé les erreurs d’autres personnes et cela affecte mon propre travail. Lorsque ce projet sera terminé, pourrons-nous discuter de la façon de mieux gérer ce type de demandes à l’avenir ?».

 

 

Cas d’école n°2 : «Il faut que ce dossier soit terminé pour la semaine dernière !»

Comment réagir si votre manager vous demande régulièrement d’accomplir des missions urgentes dans des délais souvent impossibles à tenir ? Certes, il s’agit d’une preuve de confiance car votre supérieur confie prioritairement la mission à la personne la plus à même de la réaliser, vous. Pour autant, l’échéance reste impossible... à moins de laisser ses autres missions de côté, de ne pas faire de pause déjeuner, de cumuler des heures supplémentaires...


- Recommandation. Vous savez que cette demande urgente est impossible à exécuter dans le délai imparti. Pourtant, vous êtes conscient d’être la meilleure personne pour cette tâche et vous ne souhaitez pas décevoir votre manager. La solution est peut-être de lui dire : «Je suis ravi de travailler sur ce projet, mais le délai que vous avez fixé m’inquiète. Est-il possible de le repousser ?». «Expliquez impérativement pourquoi l’échéance pose problème. Dans l’idéal, ce type de discussion franche peut amener votre supérieur à réfléchir sur la façon dont il peut repousser le délai fixé et/ou vous faire travailler en équipe avec un autre collègue», souligne Olivier Gélis.

 

 

Cas d’école n°3 : «Vous devez rester plus tard pour boucler ce dossier. Vous êtes d’accord ?»

 

Comment réagir lorsque votre manager vous demande régulièrement d’effectuer des heures supplémentaires ? Dans cette situation délicate, dire non à son manager peut être risqué...


- Recommandation. Il est parfois nécessaire, pour boucler un projet dans les temps ou plus globalement atteindre vos objectifs, d’arriver plus tôt le matin, de partir plus tard le soir ou même de finaliser vos dossiers depuis votre domicile. Seulement, si ces demandes deviennent une habitude, et que cela mène au surmenage, vous devez en parler ouvertement. «Prenez le soin d’aborder ce sujet avec délicatesse. Car même s’il peut être fatigant et gênant de travailler plus longtemps, c’est parfois nécessaire pour atteindre les objectifs en cours. N’oubliez pas que de nombreuses entreprises travaillent encore avec des équipes réduites compte tenu de l’atonie économique car elles retardent encore leurs projets d’embauche», ajoute Olivier Gélis. Ainsi, vous devez répondre à votre manager : «Je sais que nous faisons tous beaucoup d’heures supplémentaires ces derniers temps. Pourtant, je me dois d’être honnête et de vous dire que j’ai de plus en plus de mal à tenir le rythme. Pouvons-nous trouver ensemble un moyen permettant d’atteindre un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle ?».

 

À retenir

D’une manière générale, il n’est jamais facile de dire non à son manager. C’est pourtant nécessaire dans certaines situations, car même les meilleurs managers ne parviennent pas toujours à savoir quand ils en demandent trop à leurs collaborateurs. Tout comme il est important parfois de savoir prendre sur soi. Cela ne signifie pas pour autant que vous devez accepter les demandes déraisonnables sans rien dire, même si elles émanent de votre supérieur hiérarchique. Le dialogue doit toujours être de mise. N’hésitez pas à en prendre l’initiative tout en gardant votre professionnalisme.

 

Dire non avec diplomatie

- Prenez le temps de la réflexion ! Ne vous précipitez pas surtout si vous sentez que l’on vous presse pour obtenir votre accord. Reformuler la demande et dire «laissez-moi réfléchir» permettent de gagner du temps pour analyser la situation.

- Ne culpabilisez pas. Apprenez à gérer vos pensées intérieures négatives en remplaçant «il va m’en vouloir si je dis non» par «j’ai le droit de dire non».

- Mettez les formes. Utilisez l’écoute active qui montre à votre manager l’intérêt que vous lui portez, restez calme et utilisez le «je» («je comprends, je suis désolé, j’aimerais mais je…») plutôt que le «vous» plus accusateur («vous ne pouvez pas me demandez de...»).

- Expliquez mais ne vous justifiez pas. Votre interlocuteur attend seulement de vous que vous disiez «oui», vos justifications ne l’intéressent pas.

- Proposez des solutions alternatives... si possible.

- Restez ferme.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
23/01/2017
Graine de Pastel, symbole du succès des PME françaises en Iran https://t.co/joHxeH5X9I https://t.co/4zNU0hOG3v
23/01/2017
Sidetrade rachète l'anglais BrightTarget https://t.co/1q2vUXH5ZI
23/01/2017
Maranatha poursuit son ascension https://t.co/Wob5gTrnMk https://t.co/PLXzJUeRec
23/01/2017
SASU : comment éviter les écueils au moment d'établir sa #comptabilité ? https://t.co/2X5tvRfduH https://t.co/ucV607sgYR
23/01/2017
Axeo Services pour les particuliers et les professionnels https://t.co/Lcgs1FSvEV https://t.co/hs0zrx6DY8
23/01/2017
RT @teamwhyers: [#OpenInnovation] Quand des #entrepreneurs donnent vie au projets des grandes entreprises https://t.co/1NGomumt5R #coaching…
23/01/2017
Apprentissage et emploi des jeunes : François #Fillon fait mouche après des couches populaires >>… https://t.co/yDmhAaetsY
23/01/2017
RT @Entreprendre: Emmanuel Macron sera-t-il présent au second tour de la #Presidentielle2017 ?
23/01/2017
RT @LePoint: Présidentielle : Ipsos donne 8 % à Hamon et 9 % à Valls https://t.co/nxlC2yV7y5 https://t.co/iWqGJlTN2q
23/01/2017
Textile : Blanc des Vosges s'attaque au marché chinois https://t.co/LYanV7zbpw https://t.co/rhkLTLkc99
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :