Accueil > Assurance voiture : tout savoir sur le bonus-malus

Assurance voiture : tout savoir sur le bonus-malus

Entreprendre.fr

Lorsque l’on souscrit une assurance automobile, il n’est pas toujours facile de se repérer sur les différents critères qui entrent en compte dans le calcul de la cotisation. Voici quelques éclaircissements sur le calcul du bonus/malus.

Le montant de la cotisation de votre assurance automobile a diminué ? Au contraire, il a augmenté ? Dans un cas, vous bénéficiez d’un bonus et dans le second d’un malus. Avant toute chose, votre cotisation de base varie en fonction de la marque de votre voiture, de son âge, de sa puissance et de votre lieu de résidence.

 

Le profil du conducteur entre aussi en jeu. Puis, chaque année, votre assureur recalcule le montant de votre assurance. C’est ici qu’entre en scène le coefficient de réduction-majoration appelé aussi le bonus/malus.

 

Les bons conducteurs récompensés

Si au cours de l’année écoulée, vous n’avez été responsable d’aucun sinistre avec votre véhicule, votre assureur va appliquer un bonus de 5% à votre cotisation ce qui correspond à un coefficient de 0,95. Cela a pour effet de réduire votre cotisation annuelle. Ce bonus peut atteindre un coefficient maximum de 0,50 soit 14 années sans accident. Pour connaître votre actuel coefficient ou bonus, vous devez multiplier le coefficient de l’année précédente par 0,95.

 

Par exemple, pour votre petite citadine, votre cotisation de base est de 450 € par an. Vous la conduisez depuis 5 ans et n’avez jamais eu d’accident. Votre bonus se calcule donc ainsi : 0,95 x 0,95 x 0,95 x 0,95 x 0,95 (ou 0,955) = 0,77 soit 23%. Votre cotisation sera alors de 450 x 0,77 (ou 450 x 23%) = 346,50 €.

 

Si vous n’aviez pas d’accident pendant 14 ans, c’est le coefficient maximum de 0,50 soit de 50% qui s’appliquerait et votre échéance annuelle s’élèverait alors à 225 €.

 

à lire aussi

 

Les mauvais conducteurs réprimandés

A l’inverse, les accidents de la route pour lesquels vous êtes responsables ont un impact négatif sur votre cotisation. Pour chaque accident vous mettant en cause, votre assureur applique un malus de 1,25 soit 25% d’augmentation de votre cotisation. Si vous n’êtes qu’en partie responsable du sinistre, cette augmentation sera de 1,125 soit 12,5%.

 

Si l’on reprend le calcul précédent. Après 5 années sans accident, votre échéance annuelle s’élève à 346,50 € mais vous provoquez un accident en grillant une priorité à droite. Un malus de coefficient 1,25 vous sera alors appliqué et votre nouvelle cotisation se calcule ainsi : 346,50 € x 1,25 (ou 346,50 x 25%) = 433,125 €.

 

Même procédé si vous n’êtes qu’en partie responsable : 346,50 x 1,125 (ou 346,50 x 12,5%) = 389,81 €.

Pour bénéficier à nouveau d’un bonus, il vous faudra ne pas avoir de nouvel accident responsable pendant deux ans.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :