Accueil > BeeBryte : un acteur engagé dans la révolution énergétique

BeeBryte : un acteur engagé dans la révolution énergétique

Entreprendre.fr

BeeBryte utilise l'intelligence artificielle pour rendre les bâtiments tertiaires et industriels plus intelligents, réduire leur facture d’électricité et l’empreinte carbone.

La start-up Lyonnaise soutenue par l’ADEME et BPI a développé un logiciel contrôlant automatiquement et en temps-réel les équipements de chauffage-climatisation (e.g. CVC, groupes froids) et/ou des batteries installées dans les bâtiments. 
Sur la base des prévisions météorologiques, de l'occupation et des prix de l'énergie, le logiciel prend tout en charge : le maintien de la température dans une gamme de confort définie par le client et l'optimisation des coûts et de l'efficacité pour atteindre des économies allant jusqu'à 40%. 

 


Mais comment cela fonctionne ? Dans le cloud, les algorithmes font des prévisions de la consommation, de la production d’énergie (si le bâtiment est équipé de panneaux solaires par exemple) et des prix de marché, puis calculent des scenarii optimums de conduite des équipements clé de flexibilité. Cela peut typiquement être des batteries - dont BeeBryte pilote les cycles de charge/décharge - ou des équipements existants comme des systèmes de chauffage-climatisation – dont BeeBryte pilote les consignes de température…En résumé, partout où il y a de l’inertie et la possibilité de déplacer l’usage. 

 

BeeBryte installe chez le client un petit boîtier qui servira de passerelle entre les équipements et la plateforme cloud et permet de remonter les informations dans un sens, et dans l’autre, de faire descendre les ordres de fonctionnement. Le boitier est facilement connecté au tableau électrique et au système de gestion technique du bâtiment (GTB). Le procédé est non-intrusif et ne requiert pas de coupure de courant. 


Grâce à une technologie brevetée d’optimisation en temps réel, BeeBryte génère des économies et facture un abonnement mensuel sans engagement de durée. 


Une remise en cause du modèle traditionnel d’approvisionnement en électricité 
Lorsque Frédéric Crampé et Patrick Leguillette lancent BeeBryte en 2015, ils partagent la même vision et sont animés par la volonté commune d’explorer le potentiel des batteries et des charges flexibles dans les bâtiments pour arbitrer les prix sur les marchés de gros de l'électricité. 


Petit rappel : aujourd’hui les fournisseurs (par exemple EDF ou ENGIE) vendent l’électricité à prix fixe heures creuses / heures pleines. Le problème étant que le vrai prix de l’électricité n’est pas fixe : il varie tous les jours et à toute heure en fonction de l’offre et de la demande. Le fournisseur  l’achete sur un marché, que l’on appelle spot, où à titre d’exemple le prix sera de 1 centime à 17h puis de 8 centimes à 17h30 et peut être même jusqu’à 20 centimes/kWh à 18h ! C’est bien évidemment un risque ! Et pour le couvrir, le fournisseur facture toute l’année une électricité à un tarif fixe relativement élevé.   
 
Maintenant, imaginez que l’on puisse déplacer la consommation à des moments où les prix spot sont bas… et ce, tout en maintenant les process et le confort. Cela permettrait au fournisseur de réduire significativement le coût d’achat de l’énergie et donc de diminuer ce fameux tarif fixe… C’est là que BeeBryte entre en jeu ! 
 
En monétisant la flexibilité énergétique dans les bâtiments, BeeBryte va lancer prochainement une offre de fourniture d’électricité moins chère que les opérateurs traditionnels. C’est une approche disruptive que BeeBryte devrait mettre en œuvre en partenariat avec un énergéticien d’envergure. 
 
L’impact environnemental 
En utilisant des systèmes de stockage d’énergie et le pilotage des équipements électriques BeeBryte permet de (i) décaler une partie des consommations au moment où l'énergie est moins chère et où elle est généralement la moins polluante (empreinte carbone plus basse) et (ii) écrêter les pics de puissance du bâtiment de manière plus économique que le recours à des centrales électriques de pointe.  


La réduction d’intensité énergétique implique une diminution des gaz à effet de serre. Si l’on considère en France un taux d’émission de CO2 à 45 g/kWh en baseload et 70 g/kWh en pointe, une estimation grossière de l’impact nous conduit à 25 g de CO2 évité par kWh déplacé. 


De plus, l’application mobile de BeeBryte permet aux utilisateurs de surveiller l’état de leur système, de visualiser leur profil de consommation ainsi que les économies réalisées. Un tel outil est une belle opportunité d’accroître la conscience énergétique des consommateurs. 


La solution d’intelligence énergétique de BeeBryte ne nécessite pas l’utilisation ou la production distribuée d’énergies renouvelables mais a été conçu dès le départ pour gérer de tels systèmes car elle peut augmenter de manière significative la rentabilité des toitures solaires (par exemple) dans le paradigme actuel d’autoconsommation en désynchronisant l’achat ou production d’électricité de sa consommation suivant le signal prix. 


Enfin, pour optimiser les factures de ses clients, BeeBryte peut être amené à vendre des services d’effacement, ce qui est une opportunité inédite de régulation et résilience pour le réseau électrique dans une vision « gagnant-gagnant ». 
Une légitimité reconnue 


Fondée en 2015 par des serial-entrepreneurs, BeeBryte est basée à Lyon et à Singapour avec aujourd’hui une équipe de 20 personnes. 
 
La start-up a été primée à de nombreuses occasions : EDF Pulse, Hello Tomorrow, Bpifrance i-LAB et GreenTech Verte du Ministère de l’Environnement. Cette pépite de l’électricité est accélérée par Intel, TechFounders et le programme Novacité de la CCI de Lyon.  
 
Le projet a bénéficié du soutien de l’État dans le cadre du Programme d'investissements d’avenir opéré par l'ADEME (initiative PME « Systèmes Electriques Intelligents). 
 
BeeBryte réalise des économies depuis 2016 au sein de projets pilotes (en France, à Singapour et en Irlande) et chez ses premiers clients depuis cette année. Demain, son ambition est d’améliorer le confort et réduire votre facture d’électricité dans vos bureaux, votre supermarché, etc. 
 
 
Le projet Beebryte bénéficie du soutien de l’État dans le cadre du Programme d'investissements d’avenir opéré par l'ADEME" 
 
 
 
 

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :