Accueil > Innovation : comment la start-up Bloom révolutionne l’analyse des réseaux sociaux

Innovation : comment la start-up Bloom révolutionne l'analyse des réseaux sociaux

Entreprendre.fr

Classée dans le top 1% des start-up les plus prometteuses, Bloom attire des clients prestigieux séduits par sa technologie novatrice, sans équivalent sur le marché de la stratégie social media.

 

La start-up française Bloom a développé une technologie d’exploration et d’analyse des réseaux sociaux basée sur des algorithmes transgressifs, c’est-à-dire libérés de la contrainte des mots clés. Elle permet d’établir des corrélations inédites entre les contenus et de suivre la propagation d’une conversation.

 

Bloom est également la seule entreprise du marché à savoir analyser les émotions des internautes. Cette technologie puissante permet d’obtenir une vision très précise de la réalité des influences et des opinions sur les réseaux.

 

L’ensemble des résultats est restitué par data visualisation avancée, sous forme de graphes qui font très clairement ressortir les communautés et les influenceurs. Cela permet aux marques d’identifier leurs cibles avec acuité pour élaborer leur stratégie de marketing et de communication.

 

Classée dans le top 1% des start-up les plus prometteuses

Comme toutes les start-up participant au programme d’accélération ProgrammeAir proposé par SNCF Développement, Bloom a été examinée en détails par Early Metrics, l’agence de notation des start-up. Le résultat est sans appel : Bloom obtient la note rarissime de 84 / 100, ce qui la place dans le dans le Top 1% des jeunes entreprises innovantes les plus prometteuses du marché des nouvelles technologies - big data et social media.

 

Comment est né Bloom ?

Lancée en septembre 2016 sur la base d’une rencontre entre Bruno Breton, spécialiste du Digital Media, et Alexander Polonsky, chercheur en mathématiques et expert dans l’analyse des réseaux sociaux, Bloom identifie les opinions sur les réseaux sociaux, ainsi que les attentes et les centres d’intérêts des utilisateurs à travers leurs conversations.

 

« Les millions de données sont captées et analysées en fonction des besoins des entreprises avec lesquelles nous travaillons. Nous mettons ainsi à jour des influenceurs et des communautés d’intérêt précises et inédites, qui deviennent de potentielles cibles pour la marque », explique Bruno Breton, CEO de Bloom.

 

Exploitation qualitative des données

Comprendre et exploiter les données qui circulent sur les réseaux sociaux est un enjeu fondamental pour les marques. Or aujourd’hui, les outils de monitoring disponibles sur le marché ne suffisent plus : « On ne peut plus se contenter de remonter de la veille social media ou de faire du quantitatif sur les réseaux sociaux, analyse Bruno Breton. Désormais, l’enjeu essentiel est de savoir « ce que l’on fait » de toutes ces données. C’est l’exploitation qualitative des data qui devient clé. Cela exige un niveau algorithmique et technologique beaucoup plus poussé que ce qu’offrent les plateformes de monitoring traditionnelles ».

 

Des clients prestigieux

La technologie développée par Bloom n’a pas tardé à séduire les grands groupes. Le groupe Havas a très rapidement fait appel à la start-up pour travailler sur la marque mythique Alpine, dans l’optique d’un déploiement sur le marché français, anglais et allemand. « Pour Alpine, nous avons analysé l’ensemble des communautés qui pouvaient être sensibilisées à la marque. Il s’agissait de visualiser leurs centres d’intérêts et les influenceurs clés, pour pouvoir ensuite entrer en contact avec chacune d’elle », explique Bruno Breton.

 

Bloom accompagne également Samsung dans le lancement de son nouveau S8, pour analyser son impact sur les réseaux sociaux. « Nous intervenons aussi dans le secteur corporate, par exemple auprès de SNCF ou de l’Ademe qui cherche à élargir son influence pour sensibiliser de nouvelles communautés au développement durable », complète le CEO de la start-up.

 

Une technologie prisée par les médias… et les décideurs politiques

Les études réalisées par Bloom sont régulièrement utilisées par les médias qui souhaitent analyser les phénomènes de société - notamment depuis le début de la campagne électorale présidentielle française. Véronique Reille-Soult par exemple, directrice générale de Dentsu Consulting et experte de la gestion de crise online, intervient fréquemment sur BFMTV, CNews ou France24 sur la base des rapports de Bloom. « Elle utilise nos données sur l’analyse des émotions pour indiquer comment les internautes réagissent en fonction des candidats », explique Bruno Breton.

 

Bloom refuse de se substituer aux sondeurs, mais accompagne leurs analyses - un positionnement très apprécié par les professionnels du secteur. « Les réseaux sociaux sont représentatifs de ce qui se passe dans l’opinion… des réseaux sociaux, insiste Bruno Breton. La dimension prédictive que certains veulent lui attribuer n’est pas pertinente. Notre technologie est au contraire extrêmement complémentaire du travail effectué par les sondeurs. »

 

Bloom intervient également pour les décideurs politiques – lesquels font appel à sa technologie pour bâtir leur stratégie communication et marketing sur les réseaux sociaux. De septembre à fin novembre 2016, dans le cadre de la primaire de la droite et du centre, Bloom a par exemple accompagné avec succès les équipes digitales de François Fillon. L’objectif était d’identifier les électeurs « indécis » et de les transformer en sympathisants.

 

« L’expérience a été très satisfaisante, raconte Bruno Breton. Nous avons pu démontrer très concrètement la pertinence de l’identification de communautés, et la manière dont on peut activement entrer en conversation avec elles. »

 

Biographie de Bruno Breton, CEO de Bloom

Bruno Breton est fondateur et CEO de Bloom, plateforme d’intelligence marketing, économique et politique qui analyse avec une acuité inédite les échanges sur les réseaux sociaux et les médias. 

 

Directeur Général du Social Média Lab de l’EPFL jusqu’à fin 2016 - centre de recherche de référence en Europe pour l’analyse des réseaux sociaux, il a participé à l’émergence des premières plateforme technologiques d’analyse des opinions et des influences.

Entrepreneur et spécialiste du Digital Média, Bruno Breton compte plus de 15 ans d’expérience dans ce secteur, au service de grands groupes et institutions.

 

Il a été notamment directeur de la stratégie et du marketing à la Caisse des dépôts, a participé au développement de Publicis consultants comme directeur-associé auprès de Jean-Yves Naouri, a lancé l’un des pionniers des fournisseurs d’accès internet, Club Internet, comme directeur marketing et développement pour le compte du groupe Lagardère et de Deutsche Telekom, a fondé et dirigé le magazine Sport et ses sites internet. Bruno Breton a été également directeur du pôle digital et directeur marketing et développement du Groupe Bolloré Média (chaines TV, magazines et quotidiens et sites digitaux).

 

 

 

 

 

 

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :