Accueil > Boulangerie : Belledonne rêve d'un «autre monde»

Boulangerie : Belledonne rêve d'un «autre monde»

Entreprendre.fr

Fils d'agriculteurs normands, Bruno Anquetil, 55 ans, découvre la bio à l'occasion d'un stage de maraîchage en Savoie. «Cela s’est imposé comme une évidence.

Après une conversion personnelle à la consommation de produits bio, j’ai eu envie d’apporter ma pierre à l’édifice». C'est ainsi que naît la PME savoyarde Pain de Belledonne en 1991. Du pétrin à la commercialisation, Bruno Anquetil s’occupe de tout et développe progressivement un joli groupe qui compte aujourd'hui 4 fournils, emploie 100 personnes et réalise 12 M€ de CA (dans 1.200 points de vente en France).

 

Et après le pain, Belledonne devient pionnier de la vente de biscuits au rayon vrac et se lance même dans les chocolats et la confiserie bio exclusivement. Plus qu'en métier, c'est une passion pour Bruno Anquetil. À ce titre, il s'engage pour la qualité. «Tous les produits bio ne se valent pas !

 

Produire à partir de matières premières provenant de l’étranger parce que le coût est bien plus bas que la même matière cultivée en France, travailler avec des producteurs dont on ne connaît rien, tirer les prix pour s’aligner sur les standards de la grande distribution, produire sans se préoccuper des conditions de vie des personnes impactées directement ou indirectement… très peu pour moi !».

 

Pour le boulanger, la qualité des produits bio tient autant de l'approvisionnement en circuits courts, «directement auprès de paysans et des meuniers locaux que nous connaissons personnellement», que du choix des matières premières, «nous privilégions des ingrédients peu raffinés : le sel gris de Guérande, les farines demi-complètes ou complètes, le sucre de canne roux dans nos biscuits, nos chocolats et nos confiseries…», sans oublier les procédés de fabrication, majoritairement artisanaux.

 

Des contraintes qui ont un coût mais aussi des avantages. «Ils forment notre identité, notre marque de fabrique, et font notre différence. Nos produits transpirent nos valeurs. Et puis, bio et artisanal n’empêche pas d’être innovant dans les recettes, les usages, les emballages… Nous avons ainsi créé plus de 25 nouveaux produits en 2016, sur nos 4 métiers !». Belledonne, qui a inauguré début 2017 son 4ème fournil en Provence, projette la construction d'une nouvelle biscuiterie à l'horizon 2018.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :