Accueil > Canibal : une start-up française réinvente le recyclage

Canibal : une start-up française réinvente le recyclage

Entreprendre.fr

Combien de canettes vides, de gobelets à café sont consommés et jetés chaque jour dans les lieux publics ou sur les sites des entreprises ? À l’heure où ces dernières mettent en place des démarches RSE intégrant les préoccupations environnementales, la jeune TPE Canibal (13 salariés), créée en 2009, leur propose une solution complète pour collecter et recycler ces déchets boissons, à travers un collecteur ludique et attractif.

 

à lire aussi

 

Plus qu’un simple conteneur, cette machine pouvant accueillir des messages publicitaires a un rôle incitatif et éducatif. Elle est capable de reconnaître, compacter et trier en même temps les canettes, les gobelets et les bouteilles plastiques. L’utilisateur dépose son déchet et déclenche alors un jeu sur l’interface interactive et tactile (à la clé, des bons d’achat ou pour la plantation d’un arbre). Il est également informé en temps réel des économies de CO2 réalisées.

 

Les déchets sont acheminés auprès des industriels

Une fois récoltés et triés, les déchets sont acheminés auprès des industriels partenaires de Canibal (Constellium, APPE, ArcelorMittal, Cornec, GreenDustries...) qui les revalorisent. Les fondateurs ont investi plus de 3,5 M€ en R&D en 3 ans pour développer made in France ce collecteur inédit, fabriqué dans l’entreprise Saintronic, à Saintes. Près d’une centaine de collecteurs sont installés à ce jour, principalement dans de grands groupes (L’Oréal, SNCF, Pepsi, Johnson & Johnson, Saint Gobain, Bel, Primagaz, Vinci, Conforama, Natixis...) mais aussi, progressivement, dans des lieux publics (gares Montparnasse et Saint-Lazare, aires d’autoroute avec Autogrill).

 

Déploiement massif

«Nous avons réalisé plusieurs levées de fonds, pour un montant total de 4 M€, notamment auprès d’investisseurs privés. La BPI est entrée au capital il y a quelques mois pour accompagner notre développement. Ils participent d’ailleurs à la levée de fonds qui est en cours, à côté d’investisseurs privés», confie le multientrepreneur Benoît Paget, 42 ans, fondateur de Canibal avec Stéphane Marrapodi. La PME de Gennevilliers (92) envisage le déploiement massif de son collecteur dans tout l’Hexagone à travers 300 machines, y compris hors univers entreprises, et des unités pilotes à l’international.

 

CA : 1,5 M€ prévus en 2014 Répartition du capital : 45% fondateurs, 53% investisseurs privés, 2% BPI.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
26/06/2017
Bibovino : le vin haut de gamme en cubis – https://t.co/ZB6AOhib4K https://t.co/2dht4KDc8n
26/06/2017
Start-up : Yes it is, des solutions de lutte contre la fraude et la contrefaçon – https://t.co/Of1m5mq8nx
26/06/2017
Evioo, site de vente en ligne et en «phygital» – https://t.co/eEHkdEahzu https://t.co/h3cUZGDVhe
26/06/2017
Voip Telecom décroche le gros lot – https://t.co/oUx3R2ITlJ https://t.co/skgDZbYF31
26/06/2017
CityTaps : un compteur d’eau intelligent – https://t.co/JPYoUZW5El https://t.co/d00KFFkROO
26/06/2017
Fragonard, l'histoire de la PME la plus visitée de France – https://t.co/temLt5zXcA https://t.co/nckAmOj3Db
26/06/2017
Mode : pourquoi les PME du cuir ont le vent en poupe – https://t.co/h1gaERSWpJ https://t.co/KStJBGOeji
26/06/2017
La potion magique d’Ametix – https://t.co/0LpfuQ2bLm https://t.co/uwZBuIiDBb
26/06/2017
Ziblue, spécialisée dans les solutions smart-home – https://t.co/VSoktWtXvC https://t.co/R09l4ccUG4
26/06/2017
Ces marques qui utilisent le tourisme pour vendre – https://t.co/JH2PnJNNJB https://t.co/XfF9NnD0GM
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :