Accueil > Capital risque : Paris peut-il détrôner Londres ?

Capital risque : Paris peut-il détrôner Londres ?

Entreprendre.fr

Les entreprises françaises séduisent les investisseurs. Paris devance désormais Berlin et talonne Londres pour les fonds injectés dans les start-up. Encourageant !

C'est une course entre les capitales européennes, traditionnellement arbitrée par le baromètre EY du capital-risque. Pour le premier semestre 2016, la France tire son épingle du jeu. Avec 1 Mds€, soit 16% des capitaux investis par les fonds entre janvier et juin, notre pays monte sur la deuxième place du podium, ex-æquo avec la Suède, dopée par l'exceptionnelle opération de Spotify (900 M€).

 

La place parisienne passe devant l'Allemagne, qui perd 7 points. Londres conserve la première place, avec 34% des fonds levés. Une bonne nouvelle, d'autant que, selon Franck Sebag, associé d'EY en charge du secteur, « La croissance des levées en France, jusqu'à présent assez cyclique et plutôt conjoncturelle, devient stable et structurelle. »

 

Indicateur qui ne trompe pas, le ticket moyen investi a augmenté de près de 10% pour atteindre 3,4 M€. Même si ce niveau reste assez bas par rapport aux pays anglo-saxons.

 

à lire aussi

 

Montée en puissance

Comme le rappelle Franck Sebag, « 60 % des tickets délivrés dans l'écosystème britannique dépassent les 20 M€ quand, en France, la grande majorité ne franchit pas ce seuil ». D'ailleurs, Paris détient la première place européenne en nombre d'opération (297 opérations, soit 27% du total).

 

Mais la tendance est lancée : parmi ces jeunes pousses, certaines devraient nécessiter des tours de tables beaucoup plus importants. Et le Brexit est une bonne nouvelle : « Paris a une carte à jouer pour attirer et créer un écosystème de levées de capital favorable notamment aux fintechs qui préféreront bénéficier de la régulation européenne, et aux entreprises du secteur de la santé, Paris étant la deuxième place boursière dans le monde pour la cotation des sociétés innovantes des sciences de la vie », analyse Franck Sebag.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
28/02/2017
Alexandre Jardin : "Méfiez-vous des faux candidats anti-système !" https://t.co/71oxpszkEN @leszebres… https://t.co/oSYKmbMOZk
28/02/2017
RT @teamwhyers: Les grandes entreprises ont besoin des #entrepreneurs : voici pourquoi https://t.co/BBImV1YGY1 #innovation #projets #bigdat…
28/02/2017
Ilann Five : la mode nouvelle génération https://t.co/P8W3Kx7kEo https://t.co/rROin3Hfxt
28/02/2017
L'esprit d'entreprise envahit les grands groupes https://t.co/qp9NWi0wVz https://t.co/Z4A2vYYcGt
28/02/2017
RT @jbonnel: Et si les magasins s’inspiraient davantage des sites e-commerce ? https://t.co/Bm8qZ8UYn7 via @petit_web @SolangeDerrey @Retai…
28/02/2017
RT @teamwhyers: Les 300 #entrepreneurs qui évitent aux #grandsgroupes de se faire ubériser https://t.co/O0pNY5yyWU https://t.co/jTMX53RdGu
28/02/2017
RT @laurenceneid: Le commerce via mobile gagne encore du terrain #mobile #banking #payments #digital #MobileBanking #fintech @JimMarous htt…
28/02/2017
RT @MacondoMedia: Réseaux sociaux : pourquoi #Twitter est incontournable https://t.co/ir2DJpmt4j https://t.co/ttAX1Ebh56
28/02/2017
Pourquoi les #startup ne sont pas des entreprises comme les autres https://t.co/5DKPCnfRiT https://t.co/zW7nVQTxr8
28/02/2017
SARL, SA, SASU : réussissez votre création d'entreprise avec notre #ebook à télécharger gratuitement >>… https://t.co/a0wVsxLtx3
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :