Accueil > Cinéma : Ymagis veut devenir leader européen

Cinéma : Ymagis veut devenir leader européen

Entreprendre.fr

Ymagis, spécialisée dans la fourniture de services et de technologies numériques pour l’industrie du cinéma est n°1 en France, en Allemagne et en Espagne. En attendant de conquérir le reste de l'Europe.

Fondée en 2007 par Jean Mizrahi, Ymagis, spécialisée dans la fourniture de services et de technologies numériques pour l’industrie du cinéma, affichait au premier trimestre 2014 un CA de 18 M€, en hausse de +101,5% par rapport au premier trimestre 2013. Une remarquable progression que Jean Mizrahi, 55 ans, attribue à l’efficacité de ses ressources humaines.

 

à lire aussi

 

«La force d’Ymagis réside dans sa souplesse, sa réactivité et la conscience aiguë de nos équipes que nos clients doivent rester l’unique objet de notre préoccupation. Nous vivons selon le principe fondamental du cinéma : “the show must go on”. Dans l’entreprise, chacun est force d’innovation, pour contribuer à la construction de l’édifice. Nous avons réussi la première phase qui consistait à faire entrer le monde du cinéma dans l’ère numérique. Nous devons mettre en oeuvre les services que le numérique va permettre d’offrir à la salle de cinéma».

 

Ymagis : n°1 en France, en Allemagne et en Espagne

Si Ymagis a d’abord proposé des solutions permettant aux exploitants de s’équiper pour la projection numérique, elle a élargi son domaine d’intervention en proposant des prestations techniques à l’ensemble de la filière : producteurs de films, distributeurs... Une stratégie payante puisque l’entreprise parisienne est n°1 en France, en Allemagne et en Espagne, et «vise désormais une présence de leader sur la plupart des grands marchés européens, avant de nous déployer au-delà», assure le P-DG.

 

Introduction en Bourse en 2013 et levées de fonds

Une introduction en Bourse en 2013 et des levées de fonds successives (dont 5 M€ en janvier 2014) permettent à l’ambitieux fondateur d’envisager la croissance sans faire appel au marché à court terme, «sauf opération de dimension exceptionnelle», prévient-il.

 

Tout est fait pour dissuader l’esprit d’entreprise

«Dans un pays comme la France où tout est fait pour dissuader l’esprit d’entreprise, il est indispensable d’avoir de l’ambition pour devenir entrepreneur. Je ne connais pas d’entrepreneur qui puisse connaître le succès sans ambition. Mais cette ambition doit avant tout se porter sur la réussite de l’entreprise, et sur la capacité à se renouveler. L’ego n’a aucune importance, il est même nuisible».

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :