Accueil > Climat : la startup Bloom réalise la 1ère étude mondiale sur les opinions exprimées sur les réseaux sociaux

Climat : la startup Bloom réalise la 1ère étude mondiale sur les opinions exprimées sur les réseaux sociaux

Entreprendre.fr

L’Ademe, EDF, l’ESA et le CNES publient la 1ère étude mondiale sur les opinions exprimées sur les réseaux sociaux au sujet du climat.

Dans le cadre du One Planet Summit de Paris, l’Ademe, EDF, l’ESA et le CNES publient la 1ère étude mondiale sur les opinions exprimées sur les réseaux sociaux au sujet du climat, réalisée par la start-up française Bloom. L’étude capte et révèle pour la première fois les inquiétudes et les combats des internautes du monde entier sur le climat, ainsi que les solutions innovantes les plus débattues.

 

Les solutions locales, régionales et globales

L’étude propose deux volets de conclusions : d’une part les grandes thématiques qui agitent les réseaux et le Web autour du changement climatique, d’autre part les solutions locales, régionales et globales.

 

Elle met à jour, entre autres, un nouveau phénomène massif : pour faire avancer ce sujet d’ampleur planétaire, les citoyens sont en train d’utiliser leur pouvoir d’agir, chacun à leur façon, au niveau local.


Le climat a pénétré au plus intime du quotidien de tous les citoyens (santé, alimentation, éducation, migrations…) indifféremment des distinction Nord/Sud, des inégalités sociales, ou de la proximité avec des zones concernées par les dérèglements extrêmes. Pour les internautes, sauver la planète, c’est surtout sauver l’humanité.

 

La « crowd-culture climatique »
Les projets locaux se multiplient partout dans le monde. Une puissante logique de « fragmentation » est à l’œuvre, en parallèle des cadres donnés par les Etats, avec l’émergence d’une véritable « crowd-culture climatique », c’est-à-dire une culture climatique qui s’impose par les communautés dans les réseaux sociaux, non par une élite.


Les centres de décision en matière de climat se recomposent au profit des villes et des régions, les métropoles prennent une puissance politique nouvelle. Ce sont les « solutions » face au réchauffement climatique qui génèrent, de loin, le plus d’engagement* sur les réseaux sociaux.


Les solutions les plus débattues sur les réseaux dans le monde sont les Smart Cities, la Cleantech, les énergies renouvelables, les monnaies virtuelles vertes "Climate Coin", les programmes éducatifs, l’efficacité énergétique domestique, les solutions industrielles (sourcing, green business) et l’inventivité des start-ups.

 

à lire aussi

 

La conférence à ne pas manquer


« La data analyse au service du climat » au CNES (Centre National d’Etudes Spatiales)
2 Place Maurice Quentin, 75001 Paris

 

 Inscription ici 

 

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :