Accueil > Comment détecter une situation toxique au travail ?

Comment détecter une situation toxique au travail ?

Séverine Halopeau

« Avez-vous déjà fait face à une situation toxique, au travail ? – Oh bien sûr, chaque job est promu avec sa part de pénibilité… J’imagine que les situations toxiques vont avec… Cela peut aller du client mécontent aux collègues démotivés en passant par les absences, ou encore de simples erreurs dans un rapport… ». Le commerçant me relatait une liste longue d’anecdotes et de riches souvenirs professionnels qui semblait aussi bien unique à son histoire que commune à celles d’autres métiers.

Je lui demandai : « Mais alors, comment pouvons-nous détecter une situation toxique, au travail ? ». Les yeux du commerçant se levèrent, vers le plafond de son magasin. Il réfléchissait. « Je crois que…c’est l’expérience qui le permet…c’est tellement compliqué… ».

 

Lors de mon mémoire académique sur « la toxicité en entreprise », j’ai cherché à comprendre comment les situations pouvaient devenir toxiques et participaient au processus de toxicité (voir mon article « la toxicité en entreprise : le défi humain pour l’entreprise de demain » sur Entreprendre.fr). La « situation toxique » est une tension momentanée, ressentie par un ou plusieurs individu(s), ayant un impact sur une ou plusieurs personnes. Ainsi, le rapport entre certaines personnes avec leur environnement, peut amener de la toxicité.

 

Cet article vise à donner quelques astuces pour vous aider à détecter une situation toxique. Je prendrai l’exemple du retard au travail, développé sur différents aspects. Les exemples illustrent cinq points-clés de la situation toxique : la Portée, la Fréquence, le Jugement, le Sens et la Contamination. Ces repères pourront vous servir de guides pour vous accompagner dans vos décisions.     

  

 

1. La Portée 


Aujourd’hui, le manager des ventes a un retard d’une heure, coincé dans les embouteillages. Il est attendu par toute son équipe et ses clients. Eh oui ! C’est le meeting le plus important du mois et parmi les clients, certains sont venus de très loin… Le directeur, aussitôt prévenu de la situation, attend de pied ferme l’arrivée de son manager des ventes…

 

Cet exemple démontre qu’une situation peut être toxique, quand sa portée touche différents environnements et/ou plusieurs personnes. Cela signifie qu’une situation a plus de probabilité de devenir toxique, quand elle impacte directement un large panel d’acteurs, qu’ils soient internes ou externes à l’entreprise.

 

Dans le cadre du meeting du mois, le retard du manager des ventes affecte directement son équipe et l’entreprise-même : difficile de faire le rapport des ventes, sans le leader du groupe… De plus, les clients présents pour l’évènement sont, eux aussi, particulièrement touchés. Certains faisant le trajet spécifiquement pour l’entreprise, peuvent considérer un retard comme un manque de professionnalisme… 

 

L’exemple montre que la particularité de l’évènement peut accroître le degré de toxicité d’une situation. Par conséquent, plus la nature de la situation est importante, plus le niveau de toxicité peut devenir élevé.

 


2. La Fréquence 


Tous les jours depuis 10 ans, Éric arrive au travail avec 5 à 10 minutes de retard. Cependant, Éric travaille par roulement et son « petit retard » commence, aujourd’hui, à sérieusement agacer son collègue, Jonathan… Ce dernier se plaint d’avoir une double charge de travail à faire, à cause des retards d’Éric…

 

La répétition d’une même situation par une personne cache, toujours, sa part de toxicité. Cela signifie qu’une situation devient toxique, quand le comportement de l’individu impliqué se répète et atteint la limite d’autrui. Le retard quotidien d’Éric finit par rendre fou son collègue, se sentant crouler sous le travail…

 

Une situation toxique noie, donc, les émotions des individus. Cela veut dire qu’un « petit retard » pour une personne, peut représenter un « manque de respect » pour un autre.

 


3. Le Jugement 


Catherine vient de passer un sale quart d’heure… Son manager lui a remonté les bretelles ; il ne faudra plus être en retard, pas même de 2 minutes ! « Le client est roi », elle ne doit pas l’oublier. Il faut savoir bien servir pour vendre et pour bien servir, il faut être à l’heure. Catherine comprend bien mais une chose reste, à ses yeux, un mystère : pourquoi son manager peut arriver volontairement en retard d’une demi-heure à une réunion, alors qu’elle n’a pas le droit à l’erreur ?    

 

Cet exemple démontre qu’une situation peut être toxique, lorsque peu de points de vue sont exprimés et considérés sur une situation. Cela signifie qu’une situation peut devenir toxique, quand son interprétation est soumise à un seul jugement.

La situation de Catherine est toxique car son retard est davantage jugé par son manager que par elle-même. Le manque de cohérence des propos de son manager avec ses propres actes, laisse Catherine frustrée, sans possibilité de pouvoir exprimer son émotion.

 


4. Le Sens 


« Chaque retard est soldé d’une lettre d’avertissement, qui sera inscrite dans le dossier de l’employé, sans mise en garde orale au préalable », lit Etienne. Il trouve que le règlement intérieur de sa nouvelle entreprise est une vraie torture ! Considérer un retard de 5 minutes au même niveau que celui d’1 heure… « Qu’il en soit ainsi ! ». 

 

Les actions ont besoin de sens pour qu’elles puissent se réaliser. Les individus agissent, selon ce que dicte leur raison et leurs émotions. Une situation devient toxique, quand elle se limite à la règle ; l’action devient automatisme et l’homme se transforme en automate. Cela signifie qu’une situation est devenue toxique, quand celle-ci a manqué de sens.

 

Dans cet exemple, Etienne réalise qu’il n’est pas d’accord sur l’utilité de différentes règles de son entreprise. Il enclenche, inconsciemment, un comportement toxique : « cette entreprise est une torture ». Etienne pourrait être susceptible d’agir de manière toxique contre son entreprise, par le manque de sens du règlement intérieur à ses yeux.

 

 

5. La Contamination 


Le directeur fait face à un dilemme. Comment faire face à cette montée de retards injustifiés ? Les clients se plaignent, l’ambiance au travail est à mourir et quant aux chiffres… Non, non, non ! Ça ne peut plus durer ! Il va devoir agir et tant pis s’il doit se séparer de certaines personnes… C’est pour la bonne cause.

 

Toute situation toxique amène vers une crise. Il est donc important d’accorder de l’intérêt à chaque situation toxique. Cette dernière est programmée pour nuire ; si elle n’est pas identifiée, elle ne cessera de contaminer différents environnements et de toucher différentes personnes.

 

L’exemple démontre comment le retard, qu’il soit « petit » ou plus important, deviendra de toute manière toxique et condamnera l’entreprise à prendre des décisions d’urgence. Les décisions d’urgence démontrent bien une chose : la toxicité a atteint son plus haut niveau !

 


Comment AGIR ?

 

Accompagnez les équipes à réfléchir sur certaines situations et prenez, vous-même, le temps de bien comprendre ce qui se passe. Travaillez ensemble sur ces situations délicates, en repérant les 5 paramètres étudiés (la Portée, la Fréquence, le Jugement, le Sens et la Contamination).

 

Ces analyses permettront de mieux comprendre les problèmes vécus et de les utiliser comme une base, pour les projets à venir. Cette collaboration demande donc à ce que chacun se responsabilise. En effet, tout le monde participe au processus de toxicité en entreprise. Il est essentiel que chacun soit impliqué pour trouver des solutions.

 

Attention à ne pas tomber dans l’analyse continuelle de tout, tout le monde, tout le temps : vous finirez par ne plus rien comprendre…

 

Laissez l’opportunité aux individus de s’exprimer, sans les juger. Cette liberté essentielle permet de diminuer considérablement le nombre de situations toxiques et par conséquent, de réduire le risque de toxicité, en entreprise.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :