Accueil > Devenir artisan en 2017

Devenir artisan en 2017

Entreprendre.fr

Ceux qui passent d'une fonction commerciale ou d'un métier purement intellectuel à la profession d’artisan ne sont pas les plus nombreux. Pourtant, ils existent et tous ont en commun d’avoir un jour enfin écouté leur cœur pour vivre de leur passion.

Vous avez fait des études supérieures, mais votre rêve a toujours été de devenir artisan : boulanger, fleuriste, électricien, couvreur… Sachez qu'il n'est pas trop tard !

 

à lire aussi

 

Que vous soyez encore étudiant ou déjà engagé dans la vie professionnelle, des passerelles existent pour vous orienter vers les métiers de l'artisanat. Passer du marketing à l’électricité, de la finance à la boucherie, de la sociologie à la pâtisserie, c’est possible !

 

250 000 entreprises à reprendre !

En France, 250 000 entreprises artisanales sont à reprendre. Dans chaque région, une chambre de métiers et de l’artisanat est là pour aider tous les postulants dans leur projet. Venez nous voir ! Nous sommes là pour vous accompagner aussi bien dans la construction de votre parcours de

 

Rejoindre la première entreprise de France
L’artisanat présente de nombreux atouts. Parce que le savoir-faire français s’exporte facilement, aller travailler à l’étranger est l'un des moteurs qui incitent à se lancer vers ces métiers. La possibilité de monter son entreprise est un autre attrait majeur.

 

On ne compte plus les exemples de changements de cap après quelques années d’études ou de vie professionnelle.

Ainsi, Gauthier a arrêté sa licence de finance pour préparer un certificat de qualification professionnelle (CQP) de technicien de boucherie à l'École nationale supérieure des métiers de la viande : « J’avais besoin de concret ! Ce que j’aime dans ce métier, c’est de voir tout le processus de fabrication, de la matière première au produit fini. »

 

Des formations adaptées et un emploi à la clé
Bâtiment, production, alimentation… Beaucoup de secteurs manquent de bras. Et, bonne nouvelle, 80 % des diplômés de ces secteurs trouvent un emploi à l’issue de leur formation ! Pour débuter dans l'artisanat et pouvoir monter son entreprise, il faut obtenir un CAP du secteur qui vous attire. Vous pouvez le préparer en un an si vous avez votre bac.

 

Vous pouvez ensuite compléter le CAP par une mention complémentaire (MC) puis un brevet de professionnalisation (BP). Tous ces diplômes peuvent se préparer en CFA (centre de formation d'apprentis) ou dans un Greta. Les branches professionnelles proposent des CQP (certificats de qualification professionnelle). Ces formations en 1 an sont de niveau CAP. 

 

Enfin, les universités créées par les chambres de métiers et de l’artisanat proposent des parcours de formation “sur mesure”, du CAP au bac + 5, pour apprendre un métier ou devenir chef d'entreprise dans l'artisanat. Selon votre projet professionnel, votre parcours peut allier formation en gestion d'entreprise et apprentissage des techniques de base d'un métier artisanal. Renseignez-vous auprès de la chambre de métiers et de l’artisanat de votre région.

 

Pour les plus de 26 ans
Toutes les formations sont proposées dans le cadre de la formation initiale, en contrat d'apprentissage ou en contrat de professionnalisation selon votre âge. Seul souci : après 26 ans, trouver un maître de stage s’avère parfois compliqué, car recruter en contrat de professionnalisation une personne de plus de 26 ans coûte plus cher à l'employeur que le recrutement qu'un jeune de 16 ans. Dans ce cas, jouez la carte de la maturité et insistez sur votre motivation.

 

Les chambres de métiers et de l’artisanat, qui connaissent bien le tissu local, peuvent aussi vous aider à trouver un employeur. Pensez-y !

 

Des règles à respecter

 La qualification professionnelle est exigée pour toute personne exerçant une activité réglementée quel que soit le statut juridique ou les caractéristiques de l’entreprise, y compris si vous êtes dispensé d’immatriculation au répertoire des métiers. Les personnes qui exercent une telle activité doivent attester de leur qualification dans leur déclaration de création d’entreprise.

 

Les créateurs ou repreneurs d’entreprises artisanales doivent suivre un stage de préparation à l’installation (SPI) auprès d’une chambre de métiers et de l’artisanat. Ce stage obligatoire doit se faire avant votre immatriculation au répertoire des métiers (RM). D’une durée minimale de 30 heures (environ 1 semaine de formation), il aborde différents thèmes qui doivent permettre au chef d’entreprise de mieux appréhender les domaines comptables, fiscaux, financiers, etc.

 

Si devenir artisan est vote rêve, il est donc grand temps de choisir l’un des 510 métiers « passion » de l’artisanat pour créer ou reprendre une entreprise dans un secteur où les emplois ne manquent vraiment pas. Preuve est faite que c’est vraiment le bon moment pour vous lancer et changer de vie !

 

 

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :