Accueil > [Tribune] Comment le digital va se positionner à long terme comme un vecteur de reconversion professionnelle

[Tribune] Comment le digital va se positionner à long terme comme un vecteur de reconversion professionnelle

Par Olivier Balva, directeur Général de M2i

Plus que jamais, l’ensemble des métiers et des secteurs d’activités connaissent de profondes mutations qui les amènent à prendre de nouvelles orientations. Dans ce contexte, force est de constater que chaque collaborateur doit aujourd’hui se poser la question de son employabilité et des différentes orientations qu’il devra prendre pour évoluer et s’ouvrir à de nouvelles opportunités.

Avant toute chose, il est important de préciser que lorsque l’on parle de « digital », on ne fait pas uniquement référence aux emplois « technologiques » comme les développeurs informatiques et ingénieurs. En effet, il faut à ce stade prendre de la hauteur et étudier le numérique dans son ensemble. Ainsi, ce dernier offre de nouvelles ouvertures à tous les métiers. Nous pouvons par exemple prendre le secteur du marketing et de la communication où le digital a fait émerger de nouveaux postes et donc de réelles possibilités d’exercer de nouveaux métiers où la demande est exponentielle : Community manager, Social manager, UX designer, data scientists, etc.

 

Ne pas s’enfermer et se former en continu

 

Au regard de ces éléments, il apparaît donc que le numérique va jouer un rôle-clé dans la création des nouveaux emplois. Cet apport d’oxygène dans l’ancienne économie est indiscutablement un levier et une opportunité pour les personnes qui souhaitent donner un nouvel élan à leur carrière et embrasser les opportunités rendues possibles grâce au digital. En ce sens, il est important de comprendre que la formation va être un prérequis pour profiter de ces opportunités.

 

Rester en veille constante et anticiper les besoins

 

Il est fondamental que chacun comprenne qu’il est crucial de rester en veille constante à la fois sur les évolutions de son secteur, mais aussi sur l’émergence de nouveaux métiers à valeur ajoutée. Ainsi, plus que jamais, au-delà des traditionnelles évolutions professionnelles au sein d’un domaine de compétence, il est possible de se reconvertir et de donner un nouvel souffle à sa carrière professionnelle.

 

A titre d’exemple, un ingénieur chimiste pourra par exemple changer de filière pour entrer dans celle du digital en se formant. Nous sommes bel est bien dans une époque où les changements professionnels sont devenus une règle qui ne doit pas être laissée de côté.  Il est donc essentiel de rester ouvert aux nouvelles opportunités.

 

Modularité, prise de conscience et agilité

 

Ces trois mots-clés qui font partie intégrante de l’ADN du numérique vont profondément transformer notre quotidien. Sur des marchés tendus où de nouveaux métiers émergent, il devient donc possible de changer d’orientation. De nouveaux horizons s’ouvrent donc aux audacieux qui se donneront les moyens d’y accéder en intégrant de nouvelles compétences et en anticipant les futurs besoins des recruteurs.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :