Accueil > Contrôle renforcé des chômeurs : que risquez-vous ?

Contrôle renforcé des chômeurs : que risquez-vous ?

Entreprendre.fr

Le contrôle renforcé des chômeurs décidé par le gouvernement a débuté lundi 28 septembre dans trois régions (Franche-Comté, Poitou-Charentes et Provence-Alpes-Côte d'Azur). Il sera généralisé à l'ensemble de la France d'ici à la mi-novembre.

200 agents de Pôle emploi sont désormais chargés de vérifier que les chômeurs sont réellement en recherche active, afin de remobiliser ceux qui peinent dans leurs démarches.

 

à lire aussi

 

Les étapes du contrôle renforcé des chômeurs

Trois étapes sont prévues :

> le contrôleur vérifie d'abord les démarches du demandeur d'emploi (mise en ligne de son CV, réponse aux offres d'emploi, candidatures spontanées, etc.).

> S'il détecte un problème, il demande des pièces complémentaires au chômeur, l'interroge et l'oriente sur la pertinence de ses démarches.

> En cas de non réponse du demandeur d’emploi, Pôle Emploi prononce une : 15 jours de radiation pour le premier manquement, et s'il se répète, jusqu'à six mois de radiation.

 

Les expérimentations qui ont eu lieu de juin 2013 à mars 2014 ont révélé que 50 % des chômeurs contrôlés dans les agences tests de Franche-Comté (mais 38 % dans celles de Poitou-Charentes et 20 % dans celles de la région Paca) ne recherchaient pas activement un emploi.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :