Accueil > Crèches et Ehpad : les propositions d'Aurélie Taquillain

Crèches et Ehpad : les propositions d'Aurélie Taquillain

Par Aurélie Taquillain, adjointe au maire de Courbevoie, conseillère départementale des Hauts-de-Seine en charge du Tourisme

L’allongement de la durée de vie ne peut se cantonner à une constatation. Un jour ou l’autre nous ferons partie de ces personnes âgées qui à un moment donné ne peuvent plus continuer à vivre seules.

La situation est urgente. Aujourd'hui, près de 600 000 personnes vivent en Ehpad. Elles y entrent de plus en plus tard, l'âge moyen des résidents est de 85 ans, la durée de leur séjour, en moyenne, est de 2 ans et demi. On compte plus de 1,5 million de personnes de plus de 85 ans. On en prévoit plus de 5 millions à l'horizon 2050.

 

Face à ce constat, il est urgent de trouver de nouvelles idées pour mieux intégrer les maisons de retraite et Ehpad dans notre société. Il est important de créer de nouvelles formes de solidarité et d'accompagnement, en encouragent les politiques à diversifier les alternatives aux maisons de retraite médicalisées.

 

Pour rompre l'isolement des personnes âgées, nous devons repenser l’architecture de nos villes. Nous devons créer un habitat intergénérationnel.

 

Une des pistes, la plus novatrice est d’inciter les promoteurs immobiliers à réserver, dans certains immeubles neufs, les premiers étages pour y installer des petites maisons de retraite et des crèches.

Une façon d'insuffler de la mixité en s’inspirant de ce qui se fait déjà pour les logements sociaux. Des mesures très incitatives pourraient accompagner ces nouveaux projets.

 

Des expériences, peu nombreuses, existent à travers la France. Certaines crèches ont décidé de s’associer avec des maisons de retraite et d’intégrer un même immeuble. Cette association fonctionne bien, car elle permet de répondre aux problématiques actuelles des crèches et des maisons de retraites et résout certains problèmes de financement et de places disponibles.
 
A Courbevoie, dans ma commune, le groupe Babilou a installé dans les locaux de la résidence de la maison de retraite Orpea Léonard de Vinci un jardin d’enfant. J’ai pu observer que ces expériences étaient une innovation sociale.
 
En effet, l’échange réciproque intergénérationnel apporte aux enfants une attention débordante comparable à celle donné par les grands parents. Les personnes âgées bénéficient quant à elles d’une ouverture vers le monde qui leur permet de rompre avec l’isolement et les encourage à faire des activités en groupe.

 

Il s’agit majoritairement de partager des moments forts avec des activités communes simples basées entièrement sur le volontariat des participants et qui respectent les limites de chacun.

Ces activités ludiques qui permettent un éveil intellectuel vont de la peinture au chant en passant par des jeux de mémoire. Il s’agit d’une découverte pour les enfants et d’une redécouverte pour les retraités et par-dessus tout un moyen de passer ensemble d’excellents moments !

Malgré la réussite de ces expérimentations, certaines craintes subsistent toujours.  

Mais pas d’inquiétude, pour éviter au maximum que les enfants soient confrontés à la mort ou à la maladie, seules les personnes âgées en forme peuvent participer aux activités. On ne confrontera jamais aux enfants les personnes âgées malades ou dépendantes.

 

Nous devons repenser nos villes, innover, redessiner notre habitat. Les Ehpad et maisons de retraite ne doivent pas être des lieux que nous subissons comme une fatalité, une fin de vie. Nous avons tant à apprendre, tant à donner, tant à recevoir des personnes âgées.

 

 

 

 

Aurélie Taquillain

Conseillère départementale des Hauts-de-Seine en charge du Tourisme, adjointe au maire de Courbevoie, Aurélie Taquillain, née en 1983, est élue dans les Hauts-de-Seine depuis 2011, actuellement adjointe déléguée à la Famille, Petite Enfance et Vie Associative. Elle poursuit également une carrière dans le secteur public en charge des grands projets dans une collectivité locale, après avoir travaillé dans le secteur privé dans un groupe gazier.

Aurélie Taquillain a commencé sa carrière dans le secteur public ou elle a évolué durant 10 ans en tant que conseillère au cabinet de Luc Chatel, Ministre de l'Industrie et de l'Education nationale, d'Eric Woerth, Ministre du Travail et de la Fonction publique, et de Patrick Ollier, Ministre chargé des Relations avec le Parlement auprès du Premier Ministre.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :