Accueil > Design Screen transforme l'écran de cinéma en objet d'art

Design Screen transforme l'écran de cinéma en objet d'art

Entreprendre.fr

Qu’ils soient sur pied ou plaqués au plafond, les écrans de projection, peu esthétiques, sont souvent cachés au fond d’un sous-sol ou dans un placard. Pourquoi ne deviendraient-ils pas un véritable objet de décoration ? Cette idée traverse l’esprit d’Éric Suteau en voyant les écrans de projection investir les home cinema au début des années 2000.

Ce formateur en entreprise fait une première étude de marché dès 2005, histoire de savoir s’il y a un filon à explorer. «J’ai constaté que le grand public était demandeur de nouvelles solutions pour visionner des films chez soi, notamment d’un écran design et esthétique», se souvient l’inventeur de Design Screen.

 

à lire aussi

 

Pendant 8 ans, Éric Suteau travaille soirs et week-ends et fait le tour des bureaux d’études jusqu’à breveter un système d’écran qui s’ouvre en triptyque sans créer le moindre pli sur la toile.

«L’écran est tendu sur ses quatre côtés par des systèmes élastiques installés sur des profilés en aluminium, de telle sorte que l’écran ne gondole pas». Une vraie innovation car «jusqu’ici, aucun procédé n’avait réussi à faire plier une toile de cinéma».

 

Ce n’est pas tout. Pour faire de cet écran haute définition un objet d’ornement, l’entrepreneur tourangeau a installé un système d’accrochage pour y clipser un tableau une fois l’écran refermé.

 

L’entreprise existe depuis 2005 mais ce n’est qu’en 2014 qu’elle présente une version définitive du Design Screen, commercialisé à partir de 1.990 €. Celui-ci est vendu en ligne sur le site Internet de la société à l’aide d’un configurateur, permettant aux internautes de choisir toute une série d’options : taille de l’écran, format de l’image, type de toile…

 

La jeune pousse propose même une dizaine de tableaux à accrocher sur le panneau ainsi que l’impression de clichés de ses clients sur une toile de lin. S’il a déjà vendu 200 écrans via Internet, Éric Suteau a d’autres ambitions.

 

Il rêve de voir son Design Screen HD dans les rayons de la Fnac et des magasins spécialisés, et ne serait pas contre un coup de pouce d’investisseurs. «Je suis au début du lancement commercial», confie l’entrepreneur, qui prévoit de réaliser un premier CA de 170.000 € cette année.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :