Accueil > Digital : Smile and Pay, 1er acteur français de l'encaissement sur mobile

Digital : Smile and Pay, 1er acteur français de l'encaissement sur mobile

Entreprendre.fr

Après un premier investissement de 600 K€ en 2014, Truffle Capital vient de mettre 980 K€ dans Smile&Pay, premier acteur français indépendant de l’encaissement par cartes bancaires sur mobile, sans frais fixe, sans engagement, en toute sécurité, démocratisant l’accès à ces solutions pour tous les entrepreneurs (TPE, artisans, freelances, micro-entreprises…).

«Les besoins dans ce secteur sont considérables et augmentent rapidement avec l’expansion des micro-entreprises. Grâce à l’offre Smile&Pay, près de 800.000 entrepreneurs et entreprises pourraient bénéficier de cet outil à terme et ainsi offrir aux porteurs des 63 millions de cartes bancaires français de nouvelles opportunités d’utilisation.

 

à lire aussi


En simplifiant l’acceptation des paiements par carte bancaire, cette solution favorise l’insertion des auto-entrepreneurs et des freelances dans les circuits économiques formels, de manière totalement indépendante de tout compte bancaire ou de tout abonnement mobile», souligne Bernard-Louis Roques, cofondateur et DG de Truffle Capital. Avec Smile&Pay, Truffle Capital ambitionne de construire le «leader français des terminaux de paiement sur smartphones.

 

Plusieurs centaines d’entrepreneurs utilisent déjà cette solution alors même que l’entreprise n’a pas encore déployé de moyens marketing». Une prise de position qui n’a rien d’étonnant pour cet investisseur très impliqué sur le créneau des jeunes pousses financières.

 

Truffle Capital a notamment lancé en juin 2015 le Truffle FinTech Incubator, une structure d’accompagnement unique pour les entreprises de ce secteur.

 

«Nous avons constitué cet incubateur parce que nous croyons que les dés ne sont pas jetés. Bien qu’étant basés à Paris et non à New York ou à Londres, nous pouvons construire des sociétés s’adressant non seulement à des marchés déjà identifiés, mais aussi capables d’innover et de s’imposer sur des marchés non encore identifiés. Cet incubateur représente une partie de notre stratégie d’investissement sur le secteur des Fintech.

 

L’ensemble des sociétés que nous avons lancées dans ce domaine était au départ des idées qui se sont concrétisées. Nous sommes partis dans de nombreux cas de zéro, ou presque, pour construire des entreprises innovantes ayant vocation à prendre des parts de marché». Une initiative privée qui pourrait faire de Paris une place de premier plan au niveau européen.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :