Accueil > Drones : Delair-Tech veut vendre ses drones en Chine et aux Etats-Unis

Drones : Delair-Tech veut vendre ses drones en Chine et aux Etats-Unis

Entreprendre.fr

«Nous avons créé Delair-Tech pour aider les compagnies pétrolières à mieux inspecter et surveiller leurs infrastructures grâce aux drones civils de longue distance. Depuis la certification de nos drones et la mise en place de notre centre de traitement et d’analyse de données, nous avons élargi le champ de nos activités au-delà du secteur pétrolier aux autres infrastructures critiques (lignes électriques, voies ferrées...), au BTP (topographie, inspection de mines...) et à l’agriculture», explique Benjamin Benharrosh, 36 ans, cofondateur avec Bastien Mancini, 37 ans, Benjamin Michel, 38 ans, et Michael De Lagarde, 36 ans, de Delair-Tech.

Leur spécificité

Depuis 2011, la pépite toulousaine met à disposition des professionnels des données inédites, collectées et analysées par les seuls drones au monde certifiés pour des opérations de vols hors de portée de vue du pilote.

 

La croissance

Après 2 levées de fonds (3 M€ en 2013 pour démarrer la commercialisation des solutions et 13 M€ début 2016 pour l’internationalisation), Delair-Tech (2 M€ de CA) souhaite s’appuyer sur l’expertise Bpifrance pour franchir un nouveau cap.

 

Des projets concrets

«Nous devrions prochainement installer des filiales aux USA et en Chine grâce au programme de Bpifrance, qui nous guide dans cette croissance rapide». De quoi devenir prochainement une PME d’envergure internationale.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :