Accueil > Comment Early Metrics et SNCF Développement détectent les start-up les plus prometteuses

Comment Early Metrics et SNCF Développement détectent les start-up les plus prometteuses

Entreprendre.fr

En collaborant étroitement avec la start-up Early Metrics, SNCF Développement parvient à détecter précisément  les entreprises les plus innovantes… et les plus prometteuses. Cyril Garnier, directeur général de SNCF Développement, nous explique de quelle manière l’innovation se trouve aujourd’hui au cœur de sa stratégie.

 

Quel rôle joue SNCF Développement auprès des start-up hexagonales ?

 

On peut le résumer ainsi : SNCF Développement accélère l’émergence de jeunes entreprises françaises à fort potentiel de création d’emplois. Les activités du groupe SNCF sont multiples et variées et les métiers, lorsqu’ils connaissent précisément leurs besoins, sont de plus en plus en recherche de solutions agiles et novatrices.

 

 

Quel est le rapport à l’innovation d’un groupe comme  SNCF ?

 

Face au bouillonnement continu de l’écosystème start-up, il n’est pas facile pour un grand groupe aux habitudes plutôt traditionnelles de s’y retrouver. Notre double positionnement au sein du groupe et au côté des entrepreneurs nous permet de jouer un rôle de détecteur et de passeur d’innovations, afin de rapprocher offre et demande, en optimisant le temps et l’énergie.

 

à lire aussi

 

De quelle manière accompagnez-vous les start-up de votre écosystème ?

 

Afin de les soutenir, nous avons mis sur pied le programme Jeune Pousse, au sein duquel nous créons des communautés d’entrepreneurs. L’approche sous-jacente est avant tout qualitative et affinitaire : mentoring, mise en relation qualifiée, partage d’expérience, opérations de visibilité… Nous faisons naître et prospérer des synergies indispensables pour ces jeunes entreprises. Les start-up de notre écosystème se développent désormais à l’international. C’est par exemple le cas de Be-Bound ou de Mesagraph, première entreprise accompagnée par SNCF Développement et rachetée par Twitter en 2014.

 

 

Comment ciblez-vous les projets porteurs ?

 

Notre champ de prospection est vaste car les besoins du groupe sont variés, mais le risque de dilution est grand et nos moyens limités. Aussi, nous ciblons de manière très rigoureuse les projets, et cela porte ses fruits : nous avons repéré et financé, via un prêt participatif et l’acquisition d’obligations convertibles, la start-up BulldozAIR, qui est désormais une référence en matière de BIM (modélisation des données du bâtiment, ndlr) : elle a par la suite travaillé pour SNCF Gares & Connexions, et intégré le très select incubateur californien Y Combinator.

 

 

Avez-vous des secteurs de prédilection ?

 

Le groupe SNCF doit répondre à de multiples enjeux : restauration à bord, services en gare, etc. Comme les outils d’anticipation manquent, nous avons élaboré le nôtre, avec la start-up Onecub. Inside Onecub est un outil open data qui, par agrégation de données anonymisées issues des e-mails d’une base de près de 2 000 volontaires, permet la construction de statistiques sur l’attractivité de 180 000 marques digitales. Nous pouvons ainsi observer l’émergence de pépites avant qu’elles ne soient connues. Cet outil s’avère particulièrement adapté aux secteurs de l’économie collaborative, de la foodtech et du e-commerce.

 

 

Outre Onecub, vous collaborez étroitement avec Early Metrics, la première agence de notation de start-up et de PME innovantes. Quelle est la plus-value de cet outil ?

 

SNCF Développement est avant tout une jeune entreprise qui pilote un fonds pour accompagner la revitalisation de certains territoires. Pour des projets entrepreneuriaux traditionnels, notre expertise nous permet de sécuriser nos investissements.

Mais lorsqu’il s’agit de start-up, nous sommes démunis face à la prise de risques, faute d’indicateurs historiques, ou d’approche terrain minutieusement construite. Early Metrics nous apporte ces indicateurs fiables pour investir dans un business via sa méthodologie qui analyse les critères non-financiers d’une jeune pousse.

 

 

Le système de notation d’Early Metrics a fait ses preuves. Comment l’associez-vous à votre prise de décision ?

 

Early Metrics nous adresse chaque mois des propositions de start-up notées dans des domaines-clés, notamment l’industrie (IoT, robotique, drones…) et le digital (big data). Cette sélection et la notation associée nous permettent d’adresser à SNCF les innovations adaptées aux besoins identifiés.

 

Plusieurs solutions ainsi détectées sont actuellement testées dans le cadre du Programme AIR, le nouveau programme d’accélération de SNCF Réseau. En plus de mieux maîtriser le risque dans la détection, la notation Early Metrics, qui donne des éléments tangibles d’évaluation, est un bon outil pour accompagner les entreprises dans leur stratégie de développement.

 

 

Early Metrics est-il plus qu’un simple outil de détection ?

 

Early Metrics va au-delà de l’intervention pré-investissement, leur outil nous permettant également de mesurer la santé d’une jeune entreprise sur le long terme : via son outil « passporting », Early Metrics analyse tous les 6 mois sur une période de 3 ans l’évolution réelle d’une start-up, pour savoir si elle est en phase d’accélération, d’expansion ou en difficulté. Ceci est très important pour appréhender la manière dont SNCF peut soutenir au mieux ses pépites innovantes.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :