Accueil > Ecole de commerce : Skema met le cap sur l'international

Ecole de commerce : Skema met le cap sur l'international

Entreprendre.fr

Skema Business School figure dans le top 10 des grandes écoles de commerce et de management convoitées par les étudiants des classes préparatoires.

D’emblée, Patrice Houdayer, directeur des programmes de l’international et de la vie étudiante, ne parle pas d’école de commerce mais «d’une des rares écoles de management ayant une approche globale».

 

Avec ses 6 campus, dont trois situés aux États-Unis, en Chine et au Brésil, Skema Business School promet à ses 7.500 étudiants «un parcours mondial, avec la possibilité de suivre des cours dans tous les campus, et donc d’avoir une expérience sur 3 continents, pour attirer les meilleurs étudiants».

 

Le directeur des programmes n’est pas peu fier d’avoir 110 nationalités représentées sur ses 6 campus, dont 40% d’étudiants non français. Comme les nombreuses écoles de commerce, Skema a vocation à séduire les futurs cadres dirigeants. La formation est polyvalente. «Dans le contenu pédagogique, on trouve de l’innovation, la compréhension d’enjeux géopolitiques, de l’entrepreneuriat. Tous les étudiants travaillent sur des projets en commun, comme un développement de produit, et interagissent entre les 6 campus», loin des techniques commerciales et des principes de base de la vente !

 

Cette dimension globale et manageriale se concrétise avec les débouchés promis par l’école. Les étudiants se dirigent principalement vers les métiers de la finance, du conseil, des ressources humaines…

 

«Certains visent un double diplôme avec un cursus juridique et passent ensuite le concours du barreau». Les débouchés commerciaux ne sont pas pour autant inexistants. «Cela représente 5 à 10% des emplois pris par nos étudiants», témoigne Patrice Houdayer, 30% se dirigeant vers les métiers du marketing… et de la vente.

 

«Nous leur apprenons qu’il est indispensable d’avoir une première expérience en vente avant de faire du marketing». Il n’empêche, les écoles de commerce ne sont plus ce qu’elles étaient. «Rebaptisées écoles de management, elles ont évolué avec le monde de l’entreprise et le développement international en formant les managers de demain», conclut Patrice Houdayer. Mais un manager n'est pas un vendeur !

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :