Accueil > Entretien d'embauche : gérez votre langage corporel

Entretien d'embauche : gérez votre langage corporel

Entreprendre.fr

Êtes-vous vraiment aussi ambitieux que vous l’imaginez ? Êtes-vous autonome ou dépendant d’un groupe ? Êtes-vous un homme de défi, une séductrice, un as de la promotion commerciale, un leader en herbe..., toutes les réponses sont inscrites dans vos gestes. D’où l’intérêt de comprendre les signes qu’envoient votre corps au moment d’un entretien d’embauche !

Il existe en France et à l’étranger de nombreux spécialistes de la communication non verbale et du langage corporel.

Des experts du décodage

Le psychologue américain Paul Ekman affirme que les expressions du visage ne sont pas déterminées par la culture, mais qu’elles sont universelles, parce que déterminées par la biologie à l’intérieur de l’espèce.

à lire aussi

 

Dès 1972, il définit 7 émotions de base, universelles : colère, dégoût, haine, joie, peur, tristesse et surprise. Dans le Diogenes Project (connu sous le nom de Programme Génies), Ekman indique que les « microexpressions » du visage qu’il a mises en évidence peuvent être exploitées pour détecter le mensonge.

D’où l’intérêt de les connaître, tant que l’on soit DRH, recruteur ou candidat à un entretien d’embauche ! Dans son livre « Le Profileur gestuel : Vos gestes révèlent votre profil et celui de vos interlocuteurs ! » Joseph Messinger vous fait traverser le miroir et découvrir votre vraie personnalité. Les refrains gestuels invariables, les postures coulées dans l’ambre de votre personnalité, les mimiques qui ont sculpté votre masque sont la signature de votre construction psychique.

 

S comme Soumission
De A comme Affirmation de soit à S comme soumission, il nous aide à décrypter les traits de notre Moi profond et nous apprend à «profiler» les personnes qui nous entourent au quotidien. Son ouvrage est aussi une arme relationnelle : il permet de reconnaître les personnes avec lesquelles on peut tomber en amour, en amitié ou en harmonie et nous protéger de celles avec lesquelles on risque de tomber en carafe !

Egalement expert renommé des émotions et du langage non verbal, Paul Ekman révèle dans son livre « Je sais que vous mentez » (Editions J’ai Lu), les résultats de ses recherches les plus récentes sur les mensonges et les méthodes pour les débusquer. Il dévoile ainsi les indices La synergologie est à la fois une méthode de comportement et les signaux qui permettent de détecter avec exactitude mensonge, duperie, tromperie et bluff. Ses découvertes sont d’ailleurs utilisées depuis des années par la CIA et le FBI.

 

Une question de gestuelle

Le langage du corps ne repose pas sur les mots, mais sur les gestes, les attitudes et les mimiques. La communication non verbale est du domaine de la psychologie (études des émotions) et de l’éthologie. Elle bénéficie d’apports provenant de l’anthropologie, la sociologie, de l’ethnologie et des neurosciences. Le corps fait passer un message aussi efficace que les mots qu’on prononce.

 

De plus, les interlocuteurs réagissent sans s’en rendre compte aux messages non verbaux mutuels ; les interactions qui traversent un dialogue conduisent ou non à un accord entre les interlocuteurs.

 

On peut distinguer :
- Les actes volontaires ou involontaires de communication, (conscients ou inconscients pour l’émetteur et/ou pour la cible), pouvant par exemple mobiliser des processus de type phéromonal ou hormonal ;

 

- Les actes de communication impliquant ou non le contact physique avec l’autre (des caresses aux coups) ;


- Les messages discrets (éventuellement quasi-subliminaux) ou ostentatoires ;


- La communication instinctivement et instantanément intelligibles par les protagonistes, ou au contraire nécessitant la connaissance d’un code de signes commun, ou d’une culture partagée (inné ou acquis).


Par exemple, un hochement de tête de gauche à droite n’a pas la même signification en France qu’en Inde (où il signifie l’approbation). L’homme dispose d’une large panoplie de moyens de communication non verbaux avec les manifestations de son corps : attitudes corporelles, regards, sourire, clin d’oeil, hochement ou signe de tête ou de la main, haussement d’épaule, tremblement, contraction, rougeur, larmes, pleurs ou rires, hoquets...

 

Par ailleurs, le tatouage, le piercing, d’autres artifices de maquillage et de coiffure, des costumes et plus généralement les vêtements, éventuellement détournés de leurs fonctions habituelles sont aussi des moyens de communication non verbaux.

Du positif au négatif
Lors de votre entretien d’embauche, privilégiez tout ce qui donnera une bonne image de vous : une tenue propre, une hygiène irréprochable, un look soigné de la tête aux pieds, un sourire, un regard franc et droit dans les yeux, une poignée de main ferme mais pas trop et surtout pas moite…

A l’inverse, bannissez impérativement les bijoux, piercings et tatouages apparents, les tenues négligées, les attitudes émotives, les attitudes familières, les regards trop rapides, les attitudes envahissantes (se toucher le visage, les cheveux, le nez, mettre sa main devant sa bouche…), le cliquetage de stylo, le machouillage de chewing-gum, les regards sur votre montre ou votre portable, les bras croisés qui démontrent votre fermeture au dialogue ou votre timidité excessive !

Les actes, conscients ou inconscients, qui accompagnent votre discours verbal, peuvent vous servir et être de bons facteurs de valorisation de votre candidature. Sachez les utiliser à bon escient !

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :