Accueil > Et SensorWake inventa le premier réveil olfactif

Et SensorWake inventa le premier réveil olfactif

Entreprendre.fr

Nominée par Google dans la catégorie des inventions qui “peuvent changer le monde”, puis par un prix d'innovation au dernier CES de Las Vegas, la start-up française est désormais distribuée dans les plus grandes enseignes high-tech de l'Hexagone. Une vraie réussite.

Il a développé son produit dans son garage à 18 ans, alors qu’il est encore étudiant. «Lorsque j'étais lycéen, j'avais de gros problèmes pour me réveiller tôt le matin, comme la plupart de mes camarades. Je rêvais alors d’un réveil enchanté qui me tirerait de ma couette tout en délicatesse. L’idée m’est venue avec l’odeur des croissants chauds préparés par ma mère le matin».

 

Chocolat, café, menthe...

Tout juste titulaire du Bac S, Guillaume Rolland n'a pas fait les études d’ingénieur, dont il rêvait, dépassé par le succès de son réveil olfactif SensorWake, propulsé d'abord par Google lors du concours Google Science Fair en 2014 comme «une innovation qui peut changer le monde», puis par un prix d'innovation au dernier CES de Las Vegas.

 

Sensorwake diffuse à l’heure déterminée l’odeur choisie : chocolat, café, menthe, herbe fraîchement coupée… ou croissant chaud. Au total, 7 fragrances composées par Givaudan, leader de l’industrie de la parfumerie et des arômes qui traite habituellement avec des groupes tels que Danone ou Nestlé.

 

Pour soutenir la jeune pousse nantaise, le groupe a ainsi créé des parfums inédits. «SensorWake est aussi efficace qu’une alarme sonore. Le parfum sélectionné que l'on diffuse au réveil est assez concentré et stimulant pour réveiller l'utilisateur en 2 minutes. Le réveil se fait de manière progressive, douce et sans frustrations».

 

à lire aussi

 

20.000 réveils d'ici la fin de l'année ?

Si cette invention a fait l’ouverture officielle en France de Kickstarter (50.000 € levés), pour démarrer l'industrialisation, le jeune entrepreneur et son associé Ivan Skybyk ont ouvert leur capital à des business angels mais aussi au public via la plateforme nantaise Proximea, filiale indépendante de la Banque Populaire Atlantique et de Crédit Maritime Atlantique inaugurée il y a un an, et qui a déjà accompagné deux pépites de l’économie régionale (10-Vins et le parc éolien de Chemillé).

 

Une stratégie payante puisque SensorWake a levée 1 M€ et est désormais commercialisé dans de nombreuses enseignes (Darty, Fnac...). Objectif ? Vendre 20.000 réveils et 9.000 capsules d'ici la fin de l'année pour 1 M€ de CA. Un belle idée cadeau pour les fêtes de fin d'année...

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :