Accueil > Eurofeu et ses extincteurs made in France

Eurofeu et ses extincteurs made in France

Entreprendre.fr

Le groupe Eurofeu fabrique des extincteurs 100% français depuis 1981, produisant désormais plus de 550.000 appareils par an. C’est en 1972 que l’entreprise voit le jour, sous l’impulsion de Nicole et Michel Lahouati, aujourd’hui âgé de 70 ans, dans la petite ville de Senonches en Eure-et- Loir.

 

à lire aussi

 

Avec un réseau d’une vingtaine d’agences sur le territoire français, la filiale fabrication et distribution réalise 24 M€ de CA, dont 15% à l’export, sur les 83 M€ de CA du groupe, en hausse de 18,5%, qui a diversifié ses activités (signalisation, formation, détection, désenfumage). «L’international est incontournable pour développer notre CA et atteindre des volumes de production nous permettant d’optimiser nos coûts et transporter l’image Eurofeu à l’étranger», remarque Édouard Vancauwenberghe, responsable Export de l’enseigne.

 

Objectif : 25% à l’international

L’objectif de la filiale est d’ailleurs d’atteindre 25% à l’international dès 2014. Déjà implanté dans les DOM-TOM, en Europe de l’Ouest, au Maghreb et en Afrique, Eurofeu commence son implantation au Moyen-Orient, notamment aux Émirats arabes unis, un pays à fort développement.

 

Se développer sur un marché concurrentiel

«L’export est indispensable à toute entreprise qui souhaite garder une production en France», souligne Édouard Vancauwenberghe. Les dirigeants d’Eurofeu n’ont ainsi pas cédé aux sirènes de la délocalisation, misant au contraire sur une politique de qualité et d’innovation produit ambitieuse, prouvant qu’il est possible de se développer sur un marché concurrentiel comme celui de la sécurité incendie en maintenant la production en France. L’enseigne est ainsi devenue l’un des tout premiers acteurs sur le marché de la sécurité incendie et secours, proposant une offre complète à ses 340.000 clients à travers le monde.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
29/03/2017
Marion Cotillard, plus bankable que jamais https://t.co/VPnu3gD6jy https://t.co/Gr1q3Ny5B2
29/03/2017
RT @cygal01: Fier de la #jeunepousse @SNCFDev @Wheeliz_fr ! Bravo @Ollitom72 #maifavenir et @groupekeolis !!! https://t.co/vX0i4eHv4S
29/03/2017
Xavier Niel à la conquête de l'Ouest https://t.co/J1yXbK7mWS https://t.co/DleVxoCb5G
29/03/2017
Guy Martin émerveille le Grand Véfour en toute liberté https://t.co/ZrJohUreOl https://t.co/sL5nF6quqM
29/03/2017
RT @AliceVachet: Femmes du digital : Interview avec Alice Vachet, Digital Manager chez Carrefour - Brandwatch https://t.co/4Au2NWxiTe via @…
29/03/2017
RT @MacondoMedia: Maitriser l'art de la #vente est essentiel pour développer une entreprise ! https://t.co/T9Cvk6U7IX https://t.co/AvYkX29T…
29/03/2017
RT @chboursin: La #SmartCity, quels enjeux pour les territoires périurbains et ruraux ? https://t.co/4E9b1RBOca v/ @CaissedesDepots https:/…
29/03/2017
RT @go_dore: #Managers : comment s'imposer face à une nouvelle équipe ? via @Entreprendre https://t.co/dJ3vw5bXdr #leadership #management…
29/03/2017
Essilor et Luxottica : une fusion qui voit grand https://t.co/TBQu4YgdGB https://t.co/LbzJRdGT6a
29/03/2017
RT @MacondoMedia: Elon Musk, entrepreneur visionnaire ou milliardaire mégalomane ?
https://t.co/Ok48LCBnWw https://t.co/hQ5T3n3hcF
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :