Accueil > Financement : pourquoi le crowdfunding va monter en puissance

Financement : pourquoi le crowdfunding va monter en puissance

Entreprendre.fr

Parfois présenté comme une solution miracle, le crowdfunding n’est pas encore suffisamment significatif dans l’écosystème du financement des entreprises de croissance. Un enjeu majeur pour le soutien de l’économie numérique.

Alors que le dynamisme des start-up et PME du numérique représente un important levier de croissance et de compétitivité pour l’économie française, elles sont pourtant confrontées à de nombreuses difficultés pour leur financement, qu’elles choisissent de s’adresser à des acteurs publics et privés.

 

Selon l’association professionnelle Syntec Numérique, 40% d’entre elles disent encore avoir des difficultés à obtenir des financements. 2016  a vu une amélioration de la situation, puisqu’elles étaient 53% en 2015 (et 43% en 2014).

 

Pour Laurent Baudart, Délégué général de Syntec Numérique, « les PME du numérique se caractérisent par des besoins de financement importants, pour la croissance de leurs activités en France comme pour l’innovation et la R&D (en tête des objectifs de 51% des entreprises), et le financement de leur besoin en fonds de roulement (en tête pour 43% des entreprises). Au-delà des habituels stades problématiques que sont l’amorçage (pour 17% des entreprises) et le capital-développement (29%), l’ensemble de la chaîne de financement est jugé sévèrement par plus d’un tiers des entreprises (31%) ».

 

Pour faire face à ce besoin, entre les financements publics (notamment via les différents dispositifs gérés par Bpifrance) et les acteurs privés traditionnels (banques et fonds d’investissement), les plates-formes de financement participatifs ont une place à trouver, pour peu qu’elles fédèrent des investisseurs avec un réel potentiel.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :