Accueil > Franchise : les clés pour choisir son réseau

Franchise : les clés pour choisir son réseau

Entreprendre.fr

La franchise est un moyen de créer son entreprise en bénéficiant de la force d'un réseau. Encore faut-il choisir le bon !

Leader européen, la franchise française a vu son nombre de réseaux doubler ces 10 dernières années. Et pour ceux qui, chaque année, viennent grossir les rangs des franchisés, se lancer en franchise est souvent l’occasion d’une reconversion professionnelle à 360° réussie. Ils étaient ainsi 69.483 début 2016 à franchir le pas. Mais avant de se lancer, certaines étapes sont indispensables pour choisir le réseau le plus adapté selon son expérience, son savoir-faire et sa capacité de financement.

 

1. Prendre le temps de la réflexion

Avant de se lancer, il est indispensable de choisir le domaine d'activité vers lequel s'orienter, en adéquation si possible avec ses compétences, et se poser les questions essentielles : est-ce que ce métier est fait pour moi ? S'inscrit-il dans mon projet familial ? Où ai-je envie de m'implanter ?

 

Ensuite, il est nécessaire de prospecter et de se renseigner auprès des franchisés du réseau sélectionné. «Le futur patron doit réaliser un parcours d'initiation nécessaire à sa création d'entreprise. S'accorder 6 mois de réflexion me semble le bon délai pour une réalisation de projet qui s'étale généralement sur 18 mois», commente Michel Bourel, président de la Fédération française de la franchise, avant de préciser : «Le choix du réseau doit être un choix raisonné».

 

En effet, gare au coup de cœur ou au coup de tête inhibant tout sens critique, qui peut conduit à signer sans avoir mené l'enquête. La franchise doit rester un mariage de raison : une relation équilibrée entre des prestations apportées par le franchiseur et le prix payé par le franchisé.

 

2. Faire les comptes

La finance, c'est le nerf de la guerre. Il est donc préférable de vérifier au préalable la rentabilité et la viabilité du réseau, mais aussi des conditions proposées par l'enseigne (aide au démarrage, assistance, communication… sans oublier les droits d'entrée et la redevance).

 

En outre, la réalisation d'un business plan est un impératif afin de valider le projet (investissement, CA prévisionnel...). «Si le créateur d'entreprise n'a pas un apport personnel de 35% minimum pour son projet, les banques n'accepteront pas de le financer. Choisir un réseau, c'est comme choisir un costume : il doit être seyant et rester dans notre budget. Pas question d'avoir les yeux plus gros que le ventre, c'est très risqué», souligne Michel Bourel.

 

à lire aussi

 

3. Rester prudent

Début 2016, on comptait 1.834 réseaux en France, autant dire un vaste choix pour le porteur de projet. Mais attention aux effets de mode ! «Une enseigne qui démarre tous azimuts est une bonne chose lorsque la structure est assise et la rentabilité au rendez-vous. Mais s'il s'agit d'un réseau de deux boutiques qui en ouvrent trente en quelques mois, mieux vaut se poser des questions car cela peut être peu suspect», note Michel Bourel.

 

Si certains réseaux naissants offrent de belles opportunités, d'autres ne sont que des feux de paille, où le savoir-faire et donc sa transmission ne sont pas aboutis. «La prudence doit être de mise car la personne investit son argent. C'est un projet professionnel, mais aussi personnel et familial», conseille Michel Bourel.

 

4. Aller sur le terrain

Une des clés pour choisir son enseigne ? Se confronter à la réalité du terrain. «Les franchiseurs organisent de plus en plus de journées découverte. Pour prendre la bonne décision, il est incontournable de passer 3 ou 4 jours dans un point de vente», souligne Michel Bourel.

 

De même, pas question pour le futur entrepreneur de faire le grand saut sans avoir échangé avec d'autres franchisés. La prospection, c'est aussi et surtout s'enrichir de l'expérience des autres.

 

5. Se faire conseiller

Après analyse de chaque concept, et en s'assurant de la présence des 4 éléments fondateurs (un savoir-faire réel, identifié, avec une véritable valeur ajoutée ; un succès avéré par les performances d'au moins une unité pilote ; l'assistance du franchiseur ; la notoriété de l'enseigne), il est souhaitable de se tourner vers un cabinet spécialisé.

 

«Comme pour le réseau, le consultant se choisit avec soin. Il doit notamment vous présenter des exemples de clients qui ont le même parcours», explique Michel Bourel. Une formation peut également être un vrai coup de pouce. Ainsi, l'Académie de la franchise propose régulièrement des journées d'apprentissage «Devenir franchisé». La prochaine session aura lieu le 6 mars. Tout aussi efficace, le salon Franchise Expo, du 19 au 22 mars, porte de Versailles à Paris.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :