Accueil > Futuramedia multiplie les écrans sur les points de vente

Futuramedia multiplie les écrans sur les points de vente

Entreprendre.fr

Rien ne préparait Guy Taieb à devenir un acteur majeur de l’affichage dynamique dans les pharmacies. Dans une première vie professionnelle, l’entrepreneur a créé avec ses frères une entreprise de bagages, Gyl, revendue à Delsey. «En 2003, lors d’un voyage aux États-Unis, j’ai découvert la multiplication des écrans dans les points de vente. J’ai décidé d’importer le concept en France, en adoptant le modèle des journaux gratuits, entièrement financés par la publicité, grâce à une régie intégrée».

 

à lire aussi

 

La première tentative à destination des agences de voyages ne sera pas un succès, mais la seconde sera la bonne : «Sur les 22.000 pharmacies françaises, les 3.000 plus importantes réalisent 80% des ventes de produits non médicaux et de médicaments sans ordonnance. Ce sont des entrepreneurs indépendants, qui réalisent des CA pouvant atteindre plusieurs dizaines de millions d’euros et qui cherchent à développer une activité à forte marge. Et, de l’autre côté, il y a plus de 300 annonceurs potentiels». Les conditions du succès étaient réunies.

Une offre clés en main
La grande originalité de la proposition de Futuramedia, c’est de ne rien demander aux pharmaciens : «La fourniture de l’équipement, l’installation, la maintenance et le contenu, tout est gratuit. Et le pharmacien enregistre une augmentation des ventes entre +15 et +50% sur les produits présentés. Nous développons une offre de contenu spécifique pour tenir compte d’une contrainte spécifique, l’image doit se suffire à elle-même puisqu’il ne peut y avoir de bande son».

Et ça marche : l’entreprise, qui réalise 6 M€ de CA, a développé un réseau de 5.500 écrans dans 1.500 officines, qui lui permettent de vendre à ses annonceurs 34 millions de contacts. Fort de ce savoir-faire, Guy Taieb a lancé l’année dernière une activité de prestations de services : «L’affichage dynamique peut intéresser tous les secteurs du commerce de détail, par exemple les coiffeurs, les parfumeurs, les opticiens… Nous leur offrons la possibilité de s’appuyer sur notre expérience pour gagner du temps».

Pour l’avenir, Futuramedia s’intéresse à l’international (Espagne, Portugal, Italie) et à toutes les innovations technologiques autour du marketing digital dans les points de vente. Un secteur qui bouge beaucoup.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :