Accueil > Honly invente l'honeylogie et lance des caves à miel haut de gamme

Honly invente l'honeylogie et lance des caves à miel haut de gamme

Entreprendre.fr

«J’en avais assez de mettre des chiffres dans des cases, sans “sens” particulier. À la longue, je tournais en rond», témoigne Alain Coutan, ex-directeur administratif et financier chez Spie, qui a tout lâché en 2014 pour créer Honly (contraction de Honey et Only, miel et unique en anglais), à Paris.

«J’étais attiré par la valeur travail, le risque, la création... C’est pour cela que je me suis lancé dans le miel».

 

Son concept ? Devenir le caviste des miels haut de gamme. «Honly est avant tout une rencontre, avec les produits d’une part, les apiculteurs et toute une filière d’autre part. L’idée a germé très tôt sur 3 axes forts : la découverte, la garantie et la simplification. C’est l’amateur de vins que je suis qui s’est étonné de ne pas pouvoir accéder simplement à un réseau de distribution structuré pour déguster du miel».

 

à lire aussi

 

À la manière de l’œnologie, Alain Coutant, 40 ans, invente «l’honeylogie pour, comme pour le vin, le café ou le chocolat, faire découvrir la diversité des miels français autrement que sur une tartine ou dans une tasse de thé. Une approche gourmande !».

 

Après des débuts en BtoC (600 clients, 500 visites par jour) où les internautes peuvent découvrir 90 variétés de miels français sous la marque Honly qui conserve, conditionne et livre à domicile, le dynamique quadra mise sur le BtoB : «Honly doit être le Valrhona du miel ! Nous ne souhaitons pas être le plus gros mais le meilleur. Notre stratégie ? Convaincre les grands professionnels en France et à l’international, en privilégiant les partenariats comme nous l’avons fait avec le boulanger Frédéric Lalos». L’entrepreneur a en effet déjà placé ses miels chez des chefs pâtissiers, restaurateurs…

 

La qualité et non la quantité, tel est le leitmotiv d’Alain Coutant, qui travaille avec une cinquantaine de producteurs en France et ne regrette pas son choix : «Je peux enfin expliquer ce que je fais à mes filles !». Prochaine étape ? Une levée de fonds de 300.000 € pour 1 M€ de CA dès 2018, avec notamment l’ouverture de caves à miels...

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :