Accueil > Immobilier : pourquoi faire appel à un chasseur d'appartements

Immobilier : pourquoi faire appel à un chasseur d'appartements

Entreprendre.fr

Entre conseils et gains de temps, les coulisses d’un nouveau service haut de gamme. Est-il vraiment intéressant de faire appel à un chasseur de biens pour trouver le logement idéal ?

«Nous sommes là pour écouter et analyser les besoins de nos clients, et ensuite les gérer en prenant en compte la contrainte budgétaire afin de trouver le bon bien au bon prix», explique François Bottalla, responsable de Flat Hunter, premier service de chasseurs de biens à avoir ouvert ses portes en France en 1999.

 

Conseiller, agent immobilier, expert et détective privé !

Le chasseur est tout à la fois : conseiller, agent immobilier, expert et même détective privé ! Il pénètre dans les coulisses des immeubles et vérifie point par point que l’endroit à acquérir n’a pas de cadavre dans le placard.

 

Le point fort du chasseur d’appartements ? Son expertise 

«De la présélection des biens jusqu’à la signature chez le notaire, un chasseur d’appartements accompagne ses clients pendant tout le processus. C’est extrêmement chronophage de chercher un appartement, de sélectionner les annonces, d’autant plus que, généralement, les points négatifs ne sont évidemment pas mentionnés », explique ce spécialiste. Le point fort du chasseur d’appartements ? Son expertise : «Forcément, quand on achète un appartement tous les 15 ans, on n’est guère aguerri, contrairement à quelqu’un qui en achète entre 50 et 80 par an», soulève-t-il.

 

Plutôt destiné aux grandes villes

De ce point de vue, le chasseur peut être la bonne solution. Son rôle est d’abord d’être à l’écoute des clients pour cibler au mieux leurs besoins et leurs désirs. «Nous créons des liens avec chacun de nos clients, au point d’entrer parfois dans leur intimité. C’est à cette condition que le chasseur va trouver le bien qui convienne parfaitement », témoigne François Bottalla. Ce type de services reste cependant peu développé en province. «C’est plutôt destiné aux grandes villes, donc éventuellement Lyon ou Marseille.

 

à lire aussi

 

Flat Hunter, spécialiste de Paris

Mais Paris reste le coeur de cible. Il faut qu’il y ait une offre et une demande importantes. Dans les villes plus modestes, il est encore facile de trouver le bien de ses rêves sans passer par un intermédiaire. Pour que le service soit valable, il faut connaître parfaitement tous les acteurs du marché ciblé, ce qui est impossible à l’échelle nationale», insiste François Bottalla. Les agences de chasseurs de biens sont donc généralement confinées à une seule ville, Paris le plus souvent, comme Flat Hunter, spécialiste de la capitale intra-muros et de la petite couronne ouest (Neuilly, Boulogne...).

 

MD Prospect’Immo et Les Nouveaux Agents experts du Grand Lyon

Les agences MD Prospect’Immo et Les Nouveaux Agents oeuvrent, quant à elles, sur la région lyonnaise. Des experts pour dégoter la perle rare Les critères sont souvent les mêmes, à savoir une localisation dans une rue commerçante mais pas bruyante, de la luminosité, un étage élevé avec ascenseur, du calme, une surface importante, pas de vis-à-vis et une  copropriété bien entretenue. «Ce sont des biens rares, difficiles à trouver, c’est pourquoi les gens font appel aux chasseurs. Mais c’est trouvable dans tous les arrondissements », assure François Bottalla.

 

Main dans la main avec les professionnels de l’immobilier

L’agence s’occupe ainsi des pré-visites, établissant un rapport contenant les points positifs et négatifs de l’appartement afin de donner aux clients tous les éléments pour décider, ou non, d’une visite. Les chasseurs immobiliers oeuvrent également pour trouver un terrain à construire, des bureaux, un fonds de commerce, un entrepôt... L’atout du service reste l’expertise qu’apporte un chasseur de bien, qui s’occupe généralement de un ou deux clients à la fois. En travaillant main dans la main avec les professionnels de l’immobilier, notaires, agences immobilières... il a toutes les chances de trouver à chacun le bien idéal. Pour autant, «on ne fait pas de miracle», rappelle François Bottalla.

 

Budget moyen : entre 500.000 € et 1 M€. 

Lorsque la demande est irréaliste (budget trop serré par rapport à la réalité du marché par exemple), le rôle du chasseur est alors d’aider le client à recentrer sa recherche. Le budget moyen des clients de Flat Hunter se situe entre 500.000 € et 1 M€. «Contrairement à ce que l’on a tendance à penser, ce service n’est pas uniquement destiné aux plus fortunés». Le métier s’est en effet démocratisé, notamment grâce «aux émissions de télé comme celle de Stéphane Plaza sur M6. Même si elles sont scénarisées, elles donnent une bonne image du métier». Les acquéreurs qui font appel à un chasseur d’appartements sont souvent des personnes «qui, pris par leur emploi du temps professionnel, n’ont pas le temps de chercher ou qui ne connaissent pas Paris...».

 

Enquête de voisinage 

Il y a aussi ceux qui «cherchent depuis longtemps, plus d’un an parfois, et ont besoin d’être conseillés pour orienter différemment leur recherche. Enfin, il y a ceux dont c’est le second achat et qui ne souhaitent pas refaire les erreurs commises lors de leur premier achat».

 

Les services des chasseurs de biens ne s’arrêtent pas à la sélection et à la visite d’appartements. «Nous faisons également une enquête de voisinage, afin de vérifier certains éléments auxquels quelqu’un qui cherche seul n’aura pas forcément accès ou ne pensera pas, notamment auprès de la copropriété», indique François Bottalla.

 

«Par exemple, on peut nous informer de la présence d’un camion de réfrigération chaque matin faisant un bruit terrible. C’est important de le savoir, le bruit ou l’absence de bruit pouvant être un élément de décision». Les chasseurs de Flat Hunter comparent également le plan d’origine de l’appartement au plan actuel. «Si l’appartement est un assemblage d’anciennes chambres de bonne, il faut le vérifier car, parfois, les anciens propriétaires ont rogné 5 m2 sur les parties communes sans le déclarer, ce qui est le meilleur moyen de s’attirer des ennuis !».

 

Sans passer par un chasseur, difficile d’avoir accès à ces éléments. Ces spécialistes connaissent également les «points noirs» de certains quartiers : «Sur les Grands Boulevards, le passage des lignes de métro 3 et 9 fait trembler certains immeubles. Avec 15 ans d’expérience, nous pouvons donner ce genre d’information», explique François Bottalla. Entre gain de temps et conseils judicieux, les chasseurs d’appartements offrent un service clés en main.

 

Pas plus cher qu'un agent immobilier

Les chasseurs immobiliers se rémunèrent généralement sur un pourcentage du budget, de 2,5 à 5% en général, avec
des tarifs dégressifs : plus le budget est élevé, plus les honoraires de l’agence baissent.
Le prix augmente si le chasseur d’appartements a demandé la contribution d’une agence immobilière. Toutefois, cette rémunération n’est perçue qu’en cas d’aboutissement de la recherche. Certaines agences facturent également des honoraires de «conseil», en amont des tarifs pour le mandat de recherche. Tarifs et frais étant variables d’une agence à l’autre, il est primordial de comparer avant de signer !

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :