Accueil > Instagram : l'outil indispensable des start-up et des PME

Instagram : l'outil indispensable des start-up et des PME

Entreprendre.fr

La plate-forme américaine de partage de photos et vidéos a déjà permis à des milliers d'entrepreneurs de booster leur activité… sans dépenser un centime.

Oubliez les campagnes médias coûteuses aux résultats aléatoires. Désormais, pour faire connaître sa marque, toucher de nouveaux publics et doper ses ventes, c'est sur Instagram qu'il faut être. Le réseau créé en 2010 par l'Américain Kevin Systrom et le Brésilien Michel Mike Krieger, racheté par Facebook en 2012, comptabilise 700 millions d'utilisateurs actifs chaque mois dans le monde.

 

Surtout, 80% des "instagrameurs" suivent au moins une entreprise sur la plate-forme et 60% confient avoir découvert un produit ou un service sur Instagram. Ainsi, pour 53% des PME françaises, Instagram a contribué à l'augmentation de leurs ventes*.

 

Tous sur Instagram ?

 

Au sein du paysage médiatique de plus en plus encombré et complexe, il n’a sans doute jamais été aussi difficile d’attirer l’attention et de se démarquer. Le « mobile first » devenant la norme pour de nombreux consommateurs, les entreprises commencent à refléter cette tendance dans leurs activités commerciales.

 

« Les entrepreneurs et les créateurs se sont intéressés très tôt à Instagram, parce qu'ils étaient eux-mêmes déjà utilisateurs à titre personnel », raconte Julie Pellet, responsable du développement de la marque Instagram en Europe du Sud. « La mode, la beauté et la cuisine ont été les trois industries pionnières en la matière, mais toutes les activités sont aujourd'hui représentées », assure la représentante qui cite les groupes AXA ou BNP parmi les comptes pro les plus actifs sur la plate-forme.

 

Même le BtoB s'y met, à l'instar de Saint-Gobain Distribution Bâtiment qui gère des enseignes comme Point P, et s’oriente de plus en plus vers le social media, poussé par les pratiques des internautes qui postent par exemple des photos de l’évolution de leur chantier. Ce qui prouve que tout le monde a sa place sur Instagram : de la TPE artisanale aux 5.000 followers, jusqu'au géant du luxe Chanel avec ses 15,8 millions d'abonnés et 105.000 likes en moyenne par publication.

 

Des outils professionnels

 

Face à ce phénomène, Instagram fournit des outils organisationnels pour les PME depuis juin 2016 aux États-Unis, septembre 2016 en France. « La création d'un compte pro est entièrement gratuite et donne accès à des statistiques précieuses : l'engagement de l'audience [likes et commentaires, NDLR], où elle habite, à quelle heure elle se connecte... autant de données qui permettent d'améliorer sa stratégie marketing et publicitaire », souligne Julie Pellet.

 

En complément de ces informations, des sociétés proposent des solutions logicielles de Social Media Intelligence et veille stratégique. « On peut mesurer plusieurs indicateurs sur la performance des marques sur Instagram comme l'engagement, la croissance de la communauté ou les posts qui ont généré le plus d’interactions », indique Christophe Asselin, directeur marketing chez Digimind, spécialiste de la transformation des données du Web en business insights.

 

Seul bémol sur la plate-forme : l'impossibilité pour une marque d'insérer des liens URL dans ses publications, et donc d'avoir un retour direct vers son site de e-commerce par exemple. « Actuellement, ce n'est possible que dans un post sponsorisé, autrement dit une publicité. Nous sommes en phase de tests aux États-Unis, mais il ne faut pas que cela soit trop intrusif et dérange la communauté », explique Julie Pellet.

 

Conseils pour réussir

 

Publier des photos et vidéos ne suffit pas. Toutes les entreprises qui performent sur Instagram ont su créer un lien avec leur audience. « Vous devez créer du contenu pertinent, authentique et varié, qui raconte une histoire en rapport avec votre marque », conseille Thomas Repelski, cofondateur de Lefty, une start-up qui accompagne les grandes marques dans la conception et l’implémentation de campagnes de marketing avec les fameux « influenceurs ».

 

« Avant de collaborer avec un influenceur – un instagrameur avec plus de 10.000 followers – assurez-vous que ce dernier possède une communauté engagée, qui correspond à votre cible », poursuit le spécialiste. Il vous faudra cependant sortir le carnet de chèques. Les influenceurs les plus suivis, à partir de 100.000 abonnés, monnaient leurs services à des tarifs s'approchant de plus en plus à ceux d'une campagne media.

 

«Ouvrez un compte pro pour mieux comprendre votre audience, analyser ses interactions... Créez du contenu pensé pour le mobile, c'est-à-dire des photos carrées ou verticales. Enfin, utilisez les stories (courtes vidéos éphémères lancées par Instagram en 2016, Ndlr) ou les vidéos créées avec les applications Boomerang ou Hyperlaps pour capter immédiatement l'attention et ne pas perdre vos spectateurs dans les premières secondes », conseille, quant à elle, Julie Pellet.

 

* Source : Etude Ipsos publiée cet été pour le compte d'Instagam

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :