Accueil > Médias : Jean-Jacques Bourdin va-t-il trop loin ?

Médias : Jean-Jacques Bourdin va-t-il trop loin ?

Entreprendre.fr

Avec plus de 2,5 millions d’auditeurs quotidiens en audience cumulée entre 6 h et 10 h, le présentateur-vedette de RMC et BFM TV est incontestablement l’un des hommes les plus écoutés et regardés de France. Si le journaliste a su créer une véritable marque de fabrique, on lui reproche de plus en plus de dévaloriser le débat démocratique avec un concept de « café du commerce » qui, sous couvert d’une liberté de ton, ne masque pas un certain engagement.

« Les accusations de populisme qu’on m’adresse ? Je m’en moque. Aucun stress, je fais mon métier. Je ne suis pas journaliste politique, je suis journaliste tout terrain… »

 

À 67 ans, Jean-Jacques Bourdin, qui ne doute de rien à l’image de ses paroles exprimées dans « Les Échos » il y a quelques mois, s’est imposé comme l’interviewer le plus redouté de la classe politique et l’un des actifs stratégiques du groupe NextRadioTV, propriété de Patrick Drahi et dans lequel Bourdin officie sur les antennes de BFM TV, RMC et RMC Découverte.

 

L’ancien journaliste sportif et présentateur des journaux de RTL (une radio où il entra par hasard en 1976, grâce à un coup de pouce de l’ancien directeur de la station, Raymond Castans, lors d’un déjeuner familial), qui claqua la porte de RTL en 2000 avant de rejoindre Alain Weill, le repreneur d’une RMC alors moribonde, en 2001.

 

C’est là que Bourdin crée le style qui fera son succès : un ton sans concession et l’organisation de son plateau pouvant susciter une certaine tension entre l’invité et le présentateur, face à face à moins d’un mètre de distance. Critique vis-à-vis de ses confrères auxquels il reproche leur proximité, voir leur connivence avec la classe politique, Jean-Jacques Bourdin refuse les invitations à déjeuner ou à dîner.

 

À ses collaborateurs et aux débutants qui l’entourent, celui qui tient l’antenne de RMC chaque matin de 6 heures à 10 heures, Bourdin répète son leitmotiv : « Sachez dire non, osez être différent et évitez tout suivisme ! » Pour le journaliste Pierre Jaxel-Truer, « Bourdin, c’est la voix de la France qui grogne, celle des mutins solitaires qui pestent en écoutant leur autoradio dans les bouchons, celle des « tout-fout-le camp ».

 

Café du commerce ?

Ses interviews les yeux dans les yeux, directes et incisives, sont sa marque de fabrique. Des critiques lui reprochent des émissions tournant au café du commerce. »  (dans le journal, « M, le magazine du Monde » en date du 12 octobre 2013). Tout en reconnaissant la puissance de Jean-Jacques Bourdin au niveau de l’audimat et l’originalité dans sa manière de conduire ses entretiens, de nombreuses personnalités politiques ne se privent pas en privé de remettre en cause la méthode Bourdin.

 

« Les Français veulent savoir ! »

Pour ce lieutenant de Jean-Luc Mélenchon, « Jean-Jacques Bourdin est sympathique mais il dévalorise le niveau des débats. Avec lui, c’est intéressant sur le fond 5 minutes, mais ensuite, il dérive très vite vers la conversation de bistrot, symbolisée par son fameux « Les Français veulent savoir ! ».

 

Et durant la campagne présidentielle, avec le titre de son émission « Entretien d’embauche », Bourdin s’est un peu pris pour le futur recruteur du chef de l’État. Une démarche que j’ai trouvée démagogique et simpliste… »

 

Une épouse qui compte

Aux côtés de Jean-Jacques Bourdin, son épouse Anne Nivat (avec qui il a eu un fils né en 2006) jouerait un rôle de plus en plus important. Cette grande reporter (spécialiste de la Russie, de la Tchétchénie ou de l’Afghanistan) le conseille et lui suggérerait même quelques questions à poser à ses interlocuteurs matinaux.

 

« Avec sa sensibilité tiers-mondiste et plutôt de gauche, elle équilibre, voire influence, le tempérament naturel plutôt à droite de Jean-Jacques, fils d’un chef d’entreprise, partisan de l’Algérie française et avec qui il colla des affiches pour le candidat de l’extrême droite lors des présidentielles de 1965, Jean-Louis Tixier-Vignancourt », confie un journaliste de BFM TV.

 

 

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :