Accueil > Jean-Philippe Cartier (H8 Collection) : « Le tourisme est l'économie de demain »

Jean-Philippe Cartier (H8 Collection) : « Le tourisme est l'économie de demain »

Isabelle Jouanneau

Entrepreneur depuis ses 18 ans, le sémillant quadragénaire Jean-Philippe Cartier a cheminé avec succès à travers différents secteurs d’activité : le Web avec Autoreflex.com (revendu à Axel Springer et Mondadori en 2011), la promotion immobilière, les médias (la station MFM), la restauration (créateur de l’Arc Paris) ou plus récemment la Fintech avec le lancement en 2015 de la plateforme de financement participatif Lendix, dont il est actionnaire. C’est aujourd’hui au travers du groupe hôtelier de luxe H8 Collection, créé en 2014, que Jean-Philippe Cartier assouvit sa passion de l'entrepreneuriat. Son ambition : construire le tourisme de demain.

Quel est l’ADN d’H8 Collection ?

 

Jean-Philippe Cartier : L’ADN d’H8 Collection est la convergence de plusieurs valeurs que nous portons : la valorisation de régions françaises exceptionnelles (patrimoine, tradition, culture…), l’authenticité et la convivialité des lieux, un design soigné et une qualité de services apportés au client. Nous souhaitons faire vivre une véritable expérience au client. L’ambition est qu’H8 Collection soit bien plus qu’une marque : une signature. 

 

Pourquoi vous êtes-vous lancé dans l’hôtellerie ?

 

Je n’avais pas initialement l’ambition de construire un groupe hôtelier. Alors que les investissements florissaient sur Paris et les grandes agglomérations dans une hôtellerie très haute de gamme ou de bureaux, personne n’avait opéré un travail de réflexion à propos de la rénovation et la disruption du secteur hôtelier en province.

 

Vieillissante, l’hôtellerie française doit être réinventée : nous sommes convaincus qu’il existe une place pour une nouvelle hôtellerie. Nous avons donc ciblé des sites dans des régions à patrimoine fort tout en réfléchissant à la manière dont nous pourrions créer une collection d'hôtels. L’idée était de retrouver le patrimoine des lieux d'exception et d'y apporter notre savoir faire. H8 Collection a été lancé en 2014.

 

Quelle est la genèse de ce projet ?

 

Je suis amoureux de la France. Ce pays aux ressources innombrables bénéficie d’un potentiel créatif incroyable. L’aventure H8 Collection  a commencé en 2012 lorsque j’ai eu l’opportunité d’acquérir le Mas de la Fouque, établissement situé dans un lieu d’exception, au cœur du Parc Naturel de Camargue.

 

Je suis tombé amoureux de ce site que je connais depuis une vingtaine d’année pour des raisons familiales. Après 8 mois de rénovation, le succès rapide rencontré par cet établissement dans l’air du temps m’a convaincu que l’hôtellerie était un secteur dans lequel je souhaitais investir. Ce premier projet fut une véritable courbe d’apprentissage.

 

Quelle stratégie sous-tend le développement vertigineux du groupe ?

 

En moins de 3 ans, nous sommes passés de 6 M€ de CA à près de 30 M€ (objectif 2017 et 100 Millions d’euros de valeur d’actifs). H8 Collection  compte désormais sept établissements de caractère, tous idéalement situés et magnifiquement rénovés. Le groupe emploie déjà près de 250 personnes et prévoit de poursuivre des acquisitions.

 

La stratégie est parfaitement définie: réhabiliter de belles endormies de l’hôtellerie et les faire revivre pour les rendre encore plus attractives et répondre aux nouveaux besoins de la clientèle. Nos régions et notre territoire nous offrent la possibilité de créer une hôtellerie en phase avec notre temps.

 

En réinvestissant dans ces établissements en quête d’un second souffle, nous prenons une part active à la valorisation des terroirs français, à leur rayonnement à l’étranger, ainsi qu’au développement de l’écosystème régional.

 

Comment réussir à maîtriser une croissance aussi fulgurante ?

 

Nous avons constitué une équipe de qualité d’une quinzaine de personnes qui s’occupent du fonctionnement du groupe au siège parisien. Chaque acteur du siège intervient sur sa spécialité pour l’ensemble de nos établissements (Finance, Communication, Marketing, Digital, etc...) afin que chaque directeur d’hôtel puisse se concentrer sur son activité première à savoir la satisfaction Client.

 

Nous avons mis en place des process de contrôle et de reporting afin de piloter finement notre activité. H8  apporte une vision dynamique et innovante dans ce secteur : nous sommes un peu le « Macron de l’hôtellerie ».

 

Quel modèle économique avez-vous privilégié pour accompagner et soutenir le développement de votre groupe ?

 

Notre modèle repose sur deux piliers :

- Conserver et valoriser le caractère unique de chaque hôtel

- Et leur apporter la force d’un groupe sur les fonctions support : communication, digital, marketing, achats, ressources humaines...

 

La finalité poursuivie est toujours la même: faire vivre une expérience unique à nos hôtes.

 

Selon quels critères choisissez-vous les établissements ?

 

Notre philosophie est toujours guidée par la recherche de lieux singuliers ayant une forte identité. Nous ne sommes pas dans une stratégie d’acquisition en nombre, nous privilégions la qualité et veillons à conserver une harmonie avec l’ensemble de nos établissements.

 

Nous cherchons des pépites en sommeil afin de les retravailler en capitalisant sur une marque forte. Nous privilégions des emplacements d’exception nichés dans les plus belles régions de notre magnifique pays.

 

Parmi les offres de rachat nous parvenant, je sélectionne scrupuleuse  acquisitions soient en phase avec l’ADN d’H8 Collection dans un souci d’unité et de cohérence globale.

Nous finalisons actuellement deux acquisitions en France : une en Bretagne, l’autre à proximité de Biarritz.

 

Comment avez-vous réussi à créer une marque forte et une collection d’adresses tout aussi uniques que singulières ?

 

A travers ces lieux d’exception situés au cœur de régions de patrimoine, nous avons réussi à créer une identité unique. Nous avons une stratégie de relations presse nationale et internationale afin de promouvoir notre marque et la faire rayonner. Grâce à une présence très forte sur les réseaux sociaux, nous sommes en relation constante avec nos clients, l’idée étant de créer une communauté H8 Collection qui se retrouve autour d’un certain nombre de valeurs.

 

Nous organisons également des événements de relations publiques récurrents dans chacun de nos établissements : Le Grand Prix Madame Figaro de la Photographie au Mas de la Fouque en est un parfait exemple. Notre collection suit une logique et s’inscrit dans une unité harmonieuse. Nous créons des hôtels à notre image et à celle de nos clients.

 

Quelles valeurs entrepreneuriales portez-vous à travers votre groupe ?

 

Je suis un serial entrepreneur. Ce terme un peu barbare exprime mon amour de l’entreprise. L’entreprise n’est pas un mot grossier, elle porte les valeurs les plus nobles qui soient puisque tout consiste à construire un projet autour d’une équipe - pour ne pas dire une famille - avec le désir d’une exécution parfaite et d’une fidélité à ses valeurs.

 

Pour ma part, je suis habité depuis toujours par une énergie créatrice et par l’envie de gérer mon entreprise. C’est inné, viscéral. Il faut aller chercher le succès, provoquer la chance et la réussite. Il faut cultiver sa nature, suivre son instinct et se donner les moyens de ses ambitions.

 

Rien ne vient tout seul. Je crois en l’envie de bien faire, de s’épanouir et de progresser par le travail. C’est ce que je recherche et que je développe chez mes collaborateurs autour d’un projet commun de création de valeur. Je pense qu’il est essentiel d’aimer profondément ce que l’on fait. A mon sens, l’hôtellerie incarne un certain nombre de valeurs remarquables : la création de concept, la notion de service, le sens de l’esthétique (architecture, design).

 

Quel regard portez-vous sur le secteur ?

 

L’hôtellerie profite d’un environnement porteur mais elle doit faire face à d’importantes mutations. N’oublions pas que la France est la première destination touristique mondiale avec 85 millions de touristes en 2016 et un objectif de 100 millions à l’horizon 2020. Pourtant, notre magnifique pays souffre d’un déficit structurel d’offres d’hébergement haut de gamme.

 

Le secteur hôtelier est une classe d’actifs à part entière, en témoigne les 3,2 milliards d’euros investis en France en 2016. 80% des 17.000 hôtels en France étant détenus par des indépendants, les opportunités d’acquisition dans les années à venir seront multiples.

 

Le tourisme sera-t-il toujours aussi porteur à l’avenir ?

 

A mon sens, le tourisme est l’économie de demain : ce secteur représente une chance unique pour notre pays. La nomination d’un ministre du Tourisme ou d’un secrétaire d’Etat maîtrisant le sujet me semble essentielle car ce secteur représente près de 2,5 millions d’emplois non délocalisables (1 emploi sur 10 et 8% du PIB, Ndlr).

 

La France est-elle une terre propice au développement de projets entrepreneuriaux ?

 

J’aurais eu de nombreuses raisons de partir pour m’installer à l'étranger mais j'aime l'idée d'investir en France et je serai malheureux ailleurs. Renoncer à la France pour des raisons fiscales me semble être la plus mauvaise motivation qui soit pour s’expatrier.

 

L’idée d'investir en France dans des hôtels en perte de vitesse et d’injecter des millions d'euros pour le relancer me séduit. J’éprouve une grande fierté à investir en France et à participer activement au renouvellement du parc hôtelier.

 

Comment être différent et innovant dans le domaine hôtelier, et plus largement dans le domaine du tourisme ?

 

Nous avons une opportunité unique de créer une nouvelle hôtellerie, en replaçant en permanence le client au centre de nos réflexions afin de répondre au mieux à ses attentes et anticiper ses besoins. Nous aspirons à lui faire vivre des expériences marquantes et singulières en lui proposant des services différenciants à la fois dans nos hôtels (cinéma extérieur, cours de cuisine,..) et à l’extérieur-via des expériences locales inédites (survol des châteaux de la Loire en Montgolfière, découverte de manades en Camargue, rafting au Pont du Gard…).

 

Nous nous concentrons sur des lieux rares mettant en valeur l'exception française. Enfin, nous collaborons également avec des marques comme Clarins, BMW, Lacoste, dont les univers sont proches de celui d’H8 Collection.

 

Comment décryptez-vous l’évolution du secteur ? Quels sont les impacts de son ubérisation ?

 

Chaque évolution est une formidable opportunité. Les OTA (Online Travel Agency), telles que Booking ou Expedia ne sont pas des concurrents mais des partenaires qui génèrent du trafic dans les hôtels. Pour H8 Collection, le sujet est différent au regard de nos lieux et de notre stratégie. En effet, beaucoup de nos clients viennent « en direct » via la puissance des relais digitaux.

 

Dans notre secteur, l’ubérisation consiste à s’adapter au monde qui nous entoure et à proposer une offre répondant réellement aux besoins des clients français et étrangers que nous ciblons. Les clients ont envie d’expériences et aspirent à se faire plus plaisir que leurs parents en partant plus régulièrement en week-end et en se divertissant.

 

La notion de propriété disparait chez les millennials au profit d’une envie de vivre des expériences uniques. C’est ce à quoi nous oeuvrons au quotidien. Selon moi, tous les modèles sont disruptables dès lors que l'on mobilise l'énergie nécessaire et que l'on se pose les bonnes questions.

 

Quels sont les enjeux de l’hôtellerie 3.0 ? Quels sont vos axes de réflexion autour de la communication numérique ?

 

La communication digitale est au cœur de notre stratégie de communication. Aujourd’hui, le digital est incontournable, que ce soit pour la notoriété mais également en tant que canal de réservation. Grâce à ces nouveaux médias, les clients de nos hôtels font eux-mêmes notre promotion : ils deviennent nos ambassadeurs.

 

Sur TripAdvisor , 80% des internautes lisent entre 6 et 12 avis avant de réserver. Les influenceurs et les blogueurs ont aujourd’hui autant d’importance et d’impact que les journalistes. Internet évoluant à une vitesse phénoménale, nous devons être en état de veille permanente afin de suivre les innovations et les nouvelles tendances.

 

Après avoir investi dans le secteur hôtelier, vous venez de prendre une participation dans le restaurant du musée des Arts décoratifs, Loulou, situé dans le 1er arrondissement de Paris. Quel est le sens de cette acquisition ?

 

Basé sur une hôtellerie d’exception et des services de haute qualité́, H8 Collection affectionne les maisons de cachet à l’élégance certaine. Fort de tout cela, l’intégration du restaurant Loulou (au côté de Noctis Malafosse Restauration) dans la collection H8 s’imposait comme une évidence.

 

Loulou, c’est à la fois la demeure d’un esthète, la salle à manger d’un collectionneur et une terrasse hors du commun en plein cœur des Jardins du Louvre. Ce nouveau restaurant bénéficie d’un emplacement unique au cœur du Palais du Louvre, ancienne demeure des rois, l’un des plus vastes.

 

 

 

H8 Collection : un développement fulgurant

 

Janvier 2012 : Acquisition du Mas de la Fouque

Un écrin de luxe sauvage niché au cœur du Parc naturel régional de la Camargue. Un hôtel au cadre unique, comme une maison de vacances, pour un moment hors du temps. (26 chambres/Spa Nuxe).

 

Avril 2014 : Acquisition du Domaine des Hauts de Loire

À 2h de Paris, sur la route des vins et au cœur de la région des Châteaux de la Loire, le Domaine des Hauts de Loire accueille les amoureux de la nature et de la gastronomie. Son Chef doublement étoilé, Rémy Giraud, vous invitera à partager avec lui ses secrets culinaires lors d’un cours de cuisine dans son école L’Art des Mets. (31 chambres/ouverture d’un Spa Clarins en novembre 2017)

 

Avril 2014 : Création d’H8 Collection

 

Décembre 2014 : Acquisition du Vieux Castillon

Situé au cœur d’un sublime village médiéval, Le Vieux Castillon est une adresse incontournable au cœur de la Provence. Tout en conservant le charme des bâtisses Renaissance, une nouvelle décoration épurée, contemporaine et lumineuse vient aujourd’hui habiller l’hôtel pour un séjour plein de charme et de poésie. (34 chambres/Spa L’Occitane).

 

Juin 2015 : Acquisition du Mathis Paris

Entre les Champs-Élysées et le Faubourg-Saint- Honoré, un écrin de 25 chambres fait de cette adresse d’initiés un lieu exclusif. Son luxe est la discrétion. (25 Chambres/ouverture d’un Barber Shop en septembre 2017)

 

Octobre 2015 : Acquisition de l’Hôtel Mont Blanc

En été comme en hiver, l’Hôtel Mont-Blanc est l’adresse incontournable de la vallée de Chamonix. Rénové par la célèbre architecte d’intérieur Sybille de Margerie, de subtiles touches de modernité dans le plus grand respect de l’histoire des lieux vous plongeront dans l’atmosphère chaleureuse et chic de cet établissement centenaire (40 Chambres/Spa Clarins).

 

Mars 2016 : Acquisition de la maison d’Uzès

La Maison d’Uzès est un hôtel 5 étoiles Relais & Châteaux qui a su conserver son esprit d’antan. Avec son architecture incroyable, elle est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques de France. Derrière sa noble façade, ce sont plus de trois siècles d’Histoire qui renaissent aujourd’hui. (9 suites/Spa by L’Occitane)

 

Novembre 2016 : Acquisition de L’Ermitage

Idéalement situé au pied de la citadelle, l’Ermitage a été initialement construit comme une villa du XIXème siècle. L'hôtel Ermitage est un endroit conjuguant art, fantaisie et mobilier vintage. Le restaurant avec sa terrasse surplombant la baie est le lieu de rendez-vous incontournable de Saint-Tropez. (23 chambres)

 

Février 2017 : Prise de Participation dans le restaurant Loulou Paris

Le restaurant Loulou, dont la décoration a été signée par Joseph Dirand, bénéficie d’un emplacement unique et d’un cadre privilégié au cœur du Palais du Louvre, ancienne demeure des rois, l’un des plus vastes « ensemble architectural » de France.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :