Accueil > Journée Mondiale Anti-Contrefaçon : halte aux idées reçues !

Journée Mondiale Anti-Contrefaçon : halte aux idées reçues !

Entreprendre.fr

A l'occasion de la Journée Mondiale Anti-Contrefaçon, la PME bretonne Olnica publie une liste des idées reçues en matière de contrefaçon et répond à toutes les questions portant sur le sujet.

Vous voulez protéger votre propriété industrielle mais vous ne savez pas comment faire ou ce qu’il faut faire ?

Toute la journée du 6 juin, les équipes d’OLNICA, spécialiste français de la lutte anti-contrefaçon, se mobilisent pour répondre à toutes les questions portant sur la contrefaçon. 

 

Les questions peuvent être posées sur Twitter via le hashtag #BalanceTonFake

 

Ou sur le site Internet d'Olnica

 

 

12 idées reçues sur la contrefaçon

 

Je ne suis pas concerné par la contrefaçon, c’est réservé au Luxe

Faux, toutes les industries sont aujourd’hui touchées. Ne pas en tenir compte fait porter un grand danger pour sa propre entreprise.

 

Il n’y a des faux que sur Internet

Faux, vous pouvez retrouver des faux en magasin, même dans un magasin qui vous paraît « de confiance »

 

Je maitrise mes distributeurs/fournisseurs, donc pas de problème possible pour moi...

Si vous utilisez des outils qui vous permettent de contrôler les produits issus de vos fournisseurs/distributeurs sans leur intervention, effectivement vous maitrisez. Sinon,…

 

Avec mes brevets, je suis protégé

Oui mais pas à 100%. C’est le début de la stratégie. Si vous faite de l’international encore plus.

 

La contrefaçon, c’est le problème des douaniers

Oui mais pas que le leur ! Si ce sont vos produits, il faut pouvoir fournir les bonnes informations techniques, technologiques, pour que les douaniers fassent leur travail. La meilleure arme pour la contrefaçon restant quand même la dissuasion.

 

Il n’existe pas de solution pour authentifier à 100% mes produits

Faux. Il y a Guardian chez OLNICA. (olnica.com/fr/guardian).

 

La contrefaçon, c’est le problème de nos avocats

Oui mais pas que le leur ! Tout comme les douaniers, ils ne peuvent faire qu’avec ce qu’on leur donne. Si  la stratégie de protection de la propriété industrielle n’est pas adaptée, il ne pourront pas faire de miracles.

 

Les recours en justice sont toujours long et fastidieux

Pas toujours. Ceci veut dire qu’il est difficile pour les avocats de faire pencher la balance en votre faveur rapidement. La stratégie en place n’est donc pas la bonne.

 

Je ne peux pas contrôler la qualité des matières premières exigées dans mon cahier des charges

Faux, la solution existe avec Integrity chez OLNICA (www.olnica.com/fr/integrity).

 

 Le temps que j’organise les contrôles, les faux auront disparus

Il vous faut donc une solution connectée, sécurisée pour des contrôles terrain rapides et efficaces, c’est possible avec Authenticity (www.olnica.com/fr/authenticity).

 

Les technologies anti-contrefaçons s’achètent sur internet donc les contrefacteurs pourront faire de même

Faux, Faites appel à un partenaire professionnel de la lutte anti-contrefaçon et vous aurez à disposition les bonnes technologies

 

Si on peut tout copier, on peut aussi copier la sécurité anti-contrefaçon

Sauf, si le contrefacteur a 2 trains de retard sur le professionnel de l’anti-contrefaçon…

           

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :