Accueil > La carte de visite éternelle de Buzcard

La carte de visite éternelle de Buzcard

Entreprendre.fr

Grâce à eux, finies les cartes de visite obsolètes ! L’ambition de cette start-up boulonnaise fondée en 2010 par les deux frères Moyal, Yoram, 37 ans, et Éric, 47 ans ? Devenir le nouveau standard mondial des cartes de visite et des cartes de membre. 

 

Le secret du succès de leur concept ? Rajouter au verso des cartes un QR Code «forever» qui renvoie celui qui le scanne avec un smartphone vers la page Web mobile de son possesseur, évidemment totalement actualisable et personnalisable !

 

à lire aussi

 

En effet, le possesseur peut en réactualiser le contenu à l’envi. Au-delà de son intérêt évident en termes d’économie papier et d’image pour un cadre comme pour une entreprise, Buzcard permet surtout à tous de devenir acteur de son propre marketing direct. «Notre idée ?

 

Pari gagnant

Une carte de visite qui renvoie à un vrai contenu et laisse une trace efficace, un peu dans l’esprit d’une démarche de marketing direct», indique Yoram Moyal, inventeur de longue date, qui a d’abord œuvré comme conseil en innovation notamment chez Orange.

 

Cette idée, le jeune entrepreneur a décidé de l’exploiter lui-même, un pari gagnant puisque Buzcard a déjà séduit des investisseurs (campagnes de crowfunding sur Anaxago et KissKissBankBank), de grands groupes (Orange, Total, BNP Paribas, les Pages Jaunes), des institutions (Medef), des personnalités (de Fleur Pellerin à Laurence Parisot)...

 

Elle est même la première start-up à remporter un marché public en équipant les collaborateurs de Bercy et, depuis février dernier, en étant proposée à l’ensemble du secteur public, via l’offre de l’UGAP (centrale d’achats public nationale). L’INPI (Institut national de la propriété industrielle) a été le premier à passer commande !

 

«Le fait d’intégrer rapidement l’offre UGAP et de bénéficier ainsi d’un accès direct au secteur public est un formidable facteur de croissance et de développement», se réjouit Yoram Moyal. Le jeune homme multiplie d’ailleurs les jolis coups. En octobre, à l’occasion du Sommet mondial des régions pour le climat, Arnold Schwarzenegger tend à François Hollande sa carte Ultime (en PVC) sur laquelle on peut lire «Hasta la Vista».

 

Quelques semaines auparavant, Yoram Moyal avait présenté son concept à l’équipe de Schwarzy. Autre belle idée du dynamique entrepreneur, son association avec la PME marseillaise Kaporal (100 M€ de CA). Grâce au QR Code unique imprimé sur son Connecting Jean, le porteur propose aux interlocuteurs de son choix d’enregistrer en un simple flash ses coordonnées actuelles... et à venir ! De quoi avoir une carte de visite digitale toujours sur soi et de collecter celle des autres. De beaux coups de pub pour la start-up qui espère bien truster le marché mondial.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :