Accueil > Le phénomène du bagel s'installe en France

Le phénomène du bagel s'installe en France

Entreprendre.fr

Après avoir inondé les Etats-Unis, le bagel part à la conquête de l'hexagone. Le petit paind rond et percé séduit les urbains lassés du sandwich classique et du burger.

Le petit pain rond et percé s’attaque aux burgers et sandwichs. Né au XVIIème siècle en Pologne, introduit en Amérique du Nord au XXème siècle par les migrants juifs d’Europe de l’Est, le bagel nourrit la population américaine, qui en fait son pain préféré.

 

Il débarque désormais en France avec un appétit d’ogre, comptant désormais parmi les favoris de la restauration rapide, notamment le snacking.

 

La bagel, produit émergent

Plus diversifié, plus équilibré, de meilleure qualité, le snacking, c’est 1 repas sur 2 consommé hors domicile sur notre territoire. En 2013, les secteurs de la restauration rapide et de la vente au comptoir ont comptabilisé à eux seuls 7.236 milliards de repas pour un CA global de 45,86 Mds€.

 

à lire aussi

 

Quiches, pizzas, crêpes, tartes... les rois du snacking sont essentiellement les produits à base de pain. «Sur les quelques 7 milliards de repas pris hors domicile, le burger pèse 1 milliard d’unités et les sandwichs 2,2 milliards», indique Bernard Boutboul, directeur de Gira Conseil (cabinet d’expertise de la consommation alimentaire hors domicile). Fraîchement débarqué, le bagel tient le bas du pavé mais pas pour longtemps !

«En 2013, 100 millions de bagels avaient déjà été vendus. Cette année, il y a fort à parier que ce chiffre double !», révèle Bernard Boutboul. Si le bagel pèse encore peu dans l’univers de la restauration rapide, il n’en demeure pas moins «un marché émergent, qui progresse vite». Rien d’étonnant donc à ce que fleurissent aux quatre coins de la France des enseignes spécialisées dans le petit pain rond.

Tout le monde s’y met !
 Si quelques «restaurateurs» ont déjà fait du bagel leur credo, à l’image de Bagel Tom situé à Paris dans le coeur du Marais depuis 2007 et enregistre 420.000 € de CA avec un seul point de vente, c’est évidemment le développement exponentiel des franchises spécialisées qui booste le secteur.

 

Fondée en 2011, Bagelstein tient la place de leader avec plus de 40 établissements créés, dont 39 en franchise. Propriétaire depuis 2011 de la marque leader aux États-Unis, le groupe Le Duff, n°1 mondial, a pris le pari d’importer le concept américain en France. Après une année test à Rennes, le groupe breton compte ouvrir une quarantaine de Bruegger’s d’ici 5 ans. De leur côté, des outsiders comme Bagel Corner ou Best Bagels Company tirent également leur épingle du jeu.

 

Bagel Corner, avec 5 points de vente, ambitionne d’en ouvrir 50 à moyen terme. Fondée à Lyon en 2004, Best Bagels Company devrait doubler son nombre de restaurants au cours de l’année. Même MacDonald’s s’y est mis ! Chaque année, le géant américain propose ainsi des opérations bagel. La grande distribution n’a bien évidemment pas échappé au phénomène puisque les éternels rivaux Sodebo et Daunat ont lancé à quelques mois d’intervalle leur bagel vendu au rayon libre-service. Et cela ne fait que commencer puisque les professionnels tablent sur un marché de 600 M€.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :