Accueil > La start-up Capitaine Train s'attaque au monopole de la SNCF

La start-up Capitaine Train s'attaque au monopole de la SNCF

Entreprendre.fr

Depuis que la justice a contraint la SNCF à traiter les agences de voyage à égalité avec sa filiale Voyages-sncf.com, quelques initiatives se font jour. La start-up Capitaine Train se se distingue en proposant une alternative simple au plus gros site de e-commerce en France.

Jean-Daniel Guyot, Valentin Surrel et Martin Ottenwaelter, les fondateurs de Capitaine Train, se sont lancés à l’assaut d’un monopole de taille : celui de la SNCF, plus précisément de son site de réservation, Voyages-sncf.com.

 

à lire aussi


Depuis février 2009, suite à une condamnation, la SNCF doit traiter les agences de voyage à égalité avec sa filiale. Les 3 ingénieurs ont construit leur projet la même année, avec l’idée de proposer une alternative simple au plus gros site de e-commerce en France.

Après de longues négociations, Capitaine Train accède au système de réservation en ligne de la SNCF en 2010. Suivent des partenariats avec iDTGV, la Deutsche Bahn, OUIGO et les trains de nuit Thello qui font de la plateforme Web le premier distributeur à proposer l’ensemble de l’offre ferroviaire française.

Capitaine Train, principal  concurrent de Voyages-sncf.com
Ouvert au public en octobre 2012, Capitaine Train est aujourd’hui le concurrent principal de Voyages-sncf.com avec 640.000 utilisateurs. La start-up, qui ne dévoile pas son CA, compte 31 employés et vend 5.000 billets par jour.

«Notre objectif est d’offrir aux 170 millions de voyageurs européens une solution fiable et efficace pour acheter leurs billets de train», indique son P-DG. En décembre, la start-up parisienne a conclu une levée de fonds de 5,5 M€ auprès du français Alven Capital, ainsi que de nouveaux business angels, dont Xavier Niel.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
23/06/2017
Comment construire votre stratégie de #communication dans notre ère digitale ? https://t.co/jplcWrV97y… https://t.co/hDwxAg5x48
23/06/2017
Creads : l'ascension du leader français de la création graphique en ligne ! – https://t.co/ZXdt3h33Qh https://t.co/8mEJ4wpxLq
23/06/2017
Berger-Levraut à la conquête de l’Espagne – https://t.co/0lZVc8ryvA
23/06/2017
Jacques-Antoine Granjon s’offre un Petit Ballon – https://t.co/IWo8QKr8El https://t.co/8AN2XVLgiZ
23/06/2017
TravelCar : une place de parking qui rapporte – https://t.co/pwE6qsbhYV
23/06/2017
Sylvain Maillard, PDG d'Alantys Technology, marche avec Emmanuel Macron – https://t.co/qwAAS2J8iU https://t.co/PvLu0SSBgf
23/06/2017
De Charenton poursuit sa route – https://t.co/HO2PaMI4ls
23/06/2017
Toulouse : l'immobilier décolle – https://t.co/3k8nVr2J7l
23/06/2017
Portrait : Christiane Lambert, la nouvelle patronne de la FNSEA – https://t.co/gmcNgUgzvr https://t.co/Cq8KGkUqT9
23/06/2017
Ces chefs d'entreprise qui partent en politique – https://t.co/PX5zZ4ORA4 https://t.co/Pz0GGtJVEg
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :