Accueil > La start-up Teads fusionne pour devenir un géant de la pub vidéo

La start-up Teads fusionne pour devenir un géant de la pub vidéo

Entreprendre.fr

Pierre Chappaz, fondateur de Kelkoo réussit un nouveau gros coup avec sa start-up Teads, spécialisée dans la publicité vidéo en ligne.

Cette start-up, fondée en 2011 par Pierre Chappaz, Bertrand Quesada et Loïc Soubeyran, spécialisée dans la publicité vidéo en ligne, enregistre une progression record.

à lire aussi


«En 2014, nous avons généré 77 M€ de CA, en hausse de 65% [par rapport à 2013, NDLR]. Cette année, nous devrions enregistrer une croissance comparable», se réjouit Pierre Chappaz, président exécutif de l’ETI montpelliéraine, par ailleurs fondateur à la fin des années 90 de Kelkoo, revendu à Yahoo !.


Croissance fulgurante et levées de fonds

Fulgurante, la croissance de Teads devrait se poursuivre. En atteste la levée de fonds, réalisée en janvier dernier, de 24 M€, moitié en capital auprès de Bpifrance via le Fonds Ambition Numérique, et des investisseurs historiques Elaia Partners, Partech Ventures et GIMV ; moitié en dette auprès de HSBC, Bank of China et BNP Paribas.

«Cette opération nous permet d’accroître nos investissements, de recruter davantage de développeurs et de commerciaux, notamment aux États-Unis, et d’accélérer notre croissance à l’échelle mondiale. Nous n’avons pas d’autres fusions en vue pour le moment, mais nous n’excluons rien», consent Pierre Chappaz.


Sous la houlette de Pierre Chappaz

Il faut dire que la start-up n’en est pas à son premier coup d’essai. Ainsi, en 2014, après avoir levé 4 M€, Teads fusionne avec Ebuzzing (ex-Wikio) à l’aura internationale. Avant chaque fusion, Pierre Chappaz considère 3 critères : «Le talent de la société que nous ciblons, la complémentarité avec nos compétences et l’alchimie humaine. Une entreprise, c’est d’abord une histoire d’hommes et de femmes, qui ont envie de jouer et de gagner ensemble».

Si les «rachats» sont dans l’ADN de l’entreprise, ils ne sont toutefois pas son unique levier de croissance.


L’international en ligne de mire

Pour progresser de 65% en 1 an, Teads mise sur l’international, une plate-forme technologique innovante, qui a séduit les plus grands médias de la planète (The Washington Post aux États-Unis, The Guardian en Grande-Bretagne, Die Welt en Allemagne, Nikkei au Japon...) et un marché extrêmement porteur. «Nous surfons sur la vague du transfert des budgets publicitaires télé sur Internet, qui s’annonce considérable dans les années à venir», confirme le patron de Teads.

 

Une belle réussite d’autant que, forte de 400 collaborateurs, la petite entreprise qui monte devrait prochainement être introduite au Nasdaq.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :