Accueil > Le groupe Roche Bobois réussit le pari de l'international

Le groupe Roche Bobois réussit le pari de l'international

Entreprendre.fr

Avec 250 magasins dans près de 50 pays et 20 ouvertures prévues cette année, le groupe Roche Bobois, leader mondial de la distribution de meubles haut de gamme, témoigne que l’on peut réussir sur un marché en dents de scie.

Roche Bobois,  c’est l’histoire d’une improbable association,  celle de deux familles rivales  dans les années 50. D’un côté, les Roche, Auvergnats pur jus, qui créent  les établissements Roche à deux pas du  Faubourg Saint-Antoine, quartier historique  des artisans du meuble, dans le  XIIème  arrondissement de Paris. Dans ce  magasin rue de Lyon, ils distribuent  les produits des meilleurs  spécialistes du mobilier contemporain  français.

 

à lire aussi

 

La révélation des meubles nordiques

De l’autre, les  Chouchan, qui fabriquent et  vendent leurs meubles dans leur  magasin «Au beau Bois» situé  boulevard Sébastopol.  Dans la capitale, une  concurrence féroce s’installe pendant près de 10 ans. 1960, Salon  du meuble de Copenhague, Philippe  et François Roche d’une part, Patrick  et Jean-Claude Chouchan d’autre part  y découvrent le mobilier scandinave...  et l’impossible se produit. Les quatre  hommes décident d’importer ensemble  les meubles nordiques, réalisent leur  premier catalogue commun et créent  Roche Bobois.

 

Roche Bobois : le succès est fulgurant

Ils sont loin de se douter  que leur association va connaître un  énorme succès.  L’engouement pour les meubles  scandinaves aidant, le succès est immédiat,  avec l’ouverture  rapide d’un réseau de franchisés.  L’association des  noms «Roche» (design  d’abord) et «Bobois» (qualité  avant tout) agit comme  un accélérateur. Dès 1964,  l’entreprise passe du statut  de distributeur à celui  d’éditeur de meubles.  L’aventure ne fait que commencer. 

 


Roche Bobois :  : une marque de renom  

Depuis, alors que les familles fondatrices  sont toujours actionnaires majoritaires,  c’est Gilles Bonan, président  du Directoire, qui a repris les rênes.  Diplômé de l’École des hautes études  commerciales puis titulaire d’une maîtrise  du droit des affaires, il intègre  le groupe en 1999 comme directeur général adjoint en charge du développement  international. Le succès de la  marque lui apparaît comme une évidence. 

«Roche Bobois est une entreprise  dont le modèle est unique sur ce segment  de marché. D’abord, par la diversité de  sa collection, avec des pièces design,  contemporaines, Louis XV revisitées.  L’amplitude de notre offre, renouvelée  deux fois par an comme dans la  mode, nous différencie véritablement ». 

 

Le souci de la qualité comme credo

Autre atout de l’enseigne : son savoirfaire.  «Le souci de la qualité fait partie  de la culture d’entreprise. Toute notre  fabrication est d’ailleurs européenne.  Nous utilisons également un circuit  court et avons opté pour une production  semi-artisanale, ce qui permet à nos  clients de personnaliser leur mobilier,  en termes de couleurs, de finitions, de  revêtements et de dimensions », insiste  le dirigeant.  Mais loin de se reposer sur ses  lauriers, Roche Bobois, dans un mouvement  continu, est sans cesse à la  recherche d’innovations qu’elles soient  créatives ou techniques, afin de rester  leader du marché.

 

«Nous sommes dans  un besoin de renouvellement incessant.  Nous menons ainsi des recherches  sur de nouvelles matières, comme la  fibre de carbone, jusqu’ici peu ou pas  employées dans notre secteur. Nous  sommes aussi mobilisés sur l’écoconception  et les moyens de réduire  l’impact de nos produits sur l’environnement   », telles sont certaines  directions empruntées. Des choix  stratégiques gagnants puisque,  outre une image prestigieuse, la marque  attire les talents du monde entier.

 

Roche  Bobois incarne en effet toute la diversité  du design français grâce aux relations  nouées avec des designers de renom  (Ora-ïto, Cédric Ragot, Sacha Lakic,  Christophe Delcourt, Stephen Burks...)  et des grandes maisons de couture (Jean  Paul Gaultier, Sonia Rykiel Maison,  Missoni Home). 

 

Roche Bobois : à la conquête du monde  

Très vite après sa création, l’enseigne  s’est lancée à l’assaut des marchés  étrangers. Dès 1960, la marque  vise les grandes villes françaises puis  les marchés limitrophes comme la  Belgique. Roche Bobois regarde ensuite  vers l’Amérique du Nord, notamment  les États-Unis où elle s’installe dès  1974. Depuis, l’ETI est présente dans  une cinquantaine de pays.

 

Surtout,  avec l’ouverture de près de 1 magasin  par mois dans le monde chaque année  depuis 5 ans, son expansion est loin de  se ralentir. Un choix stratégique pour  Gilles Bonan : «Notre présence à l’international  s’est accélérée depuis une  dizaine d’années. Ce positionnement  reste un levier de croissance naturel car  le réseau français est déjà très maillé  avec environ 80 magasins ». 

 

Mobilier : les atouts de la France

Enfin, le marché est porteur. «La  France dispose d’atouts formidables  pour exporter sa vision du luxe, de l’élégance  et de l’art de vivre ». La «french  touch» est toujours réputée à l’étranger  et très recherchée. «Contrairement  à d’autres marques haut de gamme  concurrentes qui proposent des lignes  plus épurées mais aussi plus froides,  Roche Bobois apporte un supplément  d’âme à travers ses collections,  s’enorgueillit  Gilles Bonan. Le marché international  a d’ailleurs pris le pas sur le  marché national depuis 2012 puisqu’il  représente désormais près de 55% de  notre CA ». 

 

D’ailleurs, après l’ouverture de  15 magasins en 2014 à travers le monde,  le groupe en prévoit une vingtaine cette  année. «Nous allons prochainement  nous installer au Guatemala dès le  mois de mars, mais aussi en Afrique  du Sud, à Bucarest et à Belgrade.

Et  notre développement à l’international  devrait s’accélérer avec le renforcement  de notre présence en Allemagne,  premier marché du meuble en Europe.  Outre nos 7 points de vente en propre  déjà installés, nous voulons désormais y  développer des magasins en franchise »,  détaille l’homme fort de l’enseigne.  Avec un développement exponentiel à  l’international et un CA avoisinant les  410 M1 , Roche Bobois pourrait bien  devenir l’ambassadeur du meuble à la  française dans le monde. 

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :