Accueil > Le marché du foie gras : une pépite de deux milliards d'euros

Le marché du foie gras : une pépite de deux milliards d'euros

Entreprendre.fr

Le foie gras s’installe désormais régulièrement dans les assiettes des consommateurs français, même si la consommation pendant les fêtes grimpe nettement, malgré les attaques répétées contre sa consommation dans plusieurs pays liées à ses méthodes de production. 

Avec 2 Mds€ de CA annuel, 38 millions de palmipèdes élevés, 30.000 emplois directs et 100.000 indirects, près de 20.000 tonnes produites chaque année, dont 5 tonnes pour l’export, la filière se porte bien.

 

à lire aussi

 

Des Français toujours amateurs

Le foie gras reste indissociable des fêtes. Pour 79% des Français, «le foie gras est un produit incontournable des repas de réveillon» (Source : enquête CSA, octobre 2015), loin devant d’autres mets emblématiques comme le saumon fumé (65%) ou la bûche de Noël (57%).

 

Ainsi, en grandes et moyennes surfaces (GMS), les ventes de foie gras ont bondi de 3,5% en volume et 4,5% en valeur en 2014 (Source : Cifog), coiffant au poteau d’autres produits festifs (saumon, champagne), dont les ventes se sont tassées sur l’ensemble de l’année. Malgré cette bonne santé affichée, les fabricants peinent toujours à désaisonnaliser les ventes, qui restent concentrées à plus de 80% sur le mois de décembre, alors même que les leaders remplissent les rayons frais toute l’année avec des produits innovants.

 

L’envolée du marché asiatique

«Le foie gras participe au rayonnement de l’art de vivre et de la culture gastronomique française dans le monde», indique le CIFOG (Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras). Les exportations enregistrent une augmentation de +5% en valeur (sur les 8 premiers mois de l’année par rapport aux 8 premiers mois 2014).

 

L’excédent de la balance commerciale bondit ainsi de +5,7 M€ sur cette période, alors qu’elle avait déjà atteint un niveau record à 57,3 M€ en fin d’année 2014. Si le foie gras connaît une telle embellie en dehors des frontières, c’est en grande partie grâce au marché asiatique.

 

Sur les 8 premiers mois de l’année, les ventes vers le Japon ont augmenté de 11%, le pays du Soleil Levant détrônant ainsi l’Espagne au rang de 1er importateur. La demande a également bondi en Corée du Sud (+27%) et en Thaïlande (+22%).

 

L’ouverture du marché taïwanais fin 2014 a également entraîné une explosion des ventes, multipliées par 6** ! De quoi réjouir les grands industriels autant que les PME régionales.

 

 

 

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :