Accueil > Le renouveau de la chaussure à Romans

Le renouveau de la chaussure à Romans

Entreprendre.fr

Les affaires reprennent pour Romans-sur-Isère, haut lieu de la chaussure, maroquinerie, tannerie dans la Drôme. Après les fermetures d’ateliers, place au redémarrage grâce à des marchés de niche.

 

L’industrie du cuir et de la chaussure de luxe a structuré durant plus d’un siècle l’identité de Romans et sa région, lui attribuant, pendant les Trente glorieuses, une notoriété exceptionnelle au plan national et international.

 

à lire aussi

 

Mais, avec la mondialisation des échanges et l’ouverture à la concurrence des pays en développement à bas coût de main-d’œuvre, cette industrie a connu des crises à répétition au cours des trois dernières décennies.

 

Romans – Bourg-de-Péage (villes jumelles de part et d’autre de la rivière Isère) n’a pas été épargnée, avec une diminution rapide et brutale de ses volumes d’affaires, des fermetures successives d’entreprises de renom, notamment Charles Jourdan et Stéphane Kélian en 2014, et un effondrement sans précédent de ses effectifs salariés : de plus de 2.000 à moins de 800 entre 1993 et 2011*.

 

Des PME relèvent la tête

Pourtant, la région se relève d’une façon étonnante et trouve des solutions face à la crise. Les importantes restructurations à l’œuvre ces dernières années ont conduit les entreprises à se positionner sur le marché des produits haut de gamme, de la chaussure et de la maroquinerie de luxe.

 

Elles proposent notamment aux grandes marques un service de sous-traitance de qualité, à l’image du groupe Archer, ou répondent à des demandes de créateurs sur des petites séries, comme le Soulier Français. Grâce à la qualité de leur travail et à leur créativité, les entreprises du secteur ont ainsi pu s’imposer sur la scène internationale de la mode, et re-doper l’économie locale.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :