Accueil > L'entreprise est-elle menacée ?

L'entreprise est-elle menacée ?

Entreprendre.fr

Quelle violence ! Dans le climat actuel, bon nombre d’entrepreneurs tombent malade, se démotivent ou se découragent. Ceux en activité depuis longtemps ne se lancent plus dans de nouveaux projets, n’innovent plus, ils se résignent à maintenir l’existant. Comment sortir de cette torpeur ?

Face aux risques encourus lorsque l’on emploie du personnel, aux relations parfois pénibles voire inacceptables avec l’administration, aux montants des différents impôts, les différents élans entrepreneuriaux se modèrent ou meurent.

La loi ne protège pas de ces nouvelles formes d’abus et de violences.

 

Etablie dans un passé qui n’a plus grand chose à voir avec la réalité d’aujourd’hui, on se demande quoi faire ? Car l’enjeu est de taille ! Sans dynamique entrepreneuriale, à quoi va ressembler notre nation ?

 

A quoi bon se lancer ?

Ayant lancé un projet afin de révéler le talent de chacun et de promouvoir son projet d’entreprise depuis plusieurs années, il devient évident que l’atmosphère qui règne fait peur ! A juste titre ? Les entrepreneurs partagent leurs expériences : et le bilan est clair.

 

Un pays limitant !

-       Le taux d’imposition, au  global fait que « même en réussissant, pour ce qu’il reste, compte tenu des risques, cela ne m’inspire pas, ça ne vaut pas le coup ».

-       Le mot est passé dans toutes les couches de la population, ceux qui se sont lancés, et qui ont eu des difficultés avec l’URSAAF, le RSI ou autre, se sont senti littéralement abusés, trahis. Tellement sont dégoutés et cela se sait!

-       La réussite de projet n’est pas mise en valeur et est confondue avec un désir suspect d’enrichissement personnel qui ne peut être que frauduleux.

-       Le nombre de démarches administratives explose, et médecins comme avocats ou entrepreneurs de tous bords passent trop de temps à faire de l’administratif, plutôt qu’à pratiquer de la « bonne médecine » ou de bien faire leur travail.

Qui voudra encore entreprendre ? Est-ce un préjudice pour la santé de la nation ?

 

à lire aussi

 

« On étouffe ! »

Ceux qui se lancent quand même, ceux qui continuent. Et qui bravent ces difficultés ont bien souvent le même sentiment : « on en peut plus !». La violence de certaines situations dépasse l’imagination. Si une agression physique est condamnée, l’étouffement par le stress relationnel avec un interlocuteur de l’administration ne l’est pas ! Pourtant, le rapport de force complètement déséquilibré rend malade ; des vies se retrouvent bloquées par des situations qui mettent des années à se résoudre, des abus de pouvoir conduisent à des luttes intestines qui sont à l’origine de combien de maladies ? De crise de foi(e)? En plus de coûter cher à la sécurité sociale, au niveau économique, combien de faillites, ou d’échecs d’entreprises privent le pays de revenus ?

 

Chaque Français est un entrepreneur !

Celui qui « entreprend » de construire sa maison, ou se lance dans n’importe quel projet se verra confronté à ce climat délétère de plus en plus violent !

 

Ce n’est pas juste… ce n’est pas sain.

Comme pour les couples, alors que les violences physiques sont condamnées, les tortures psychologiques perverses ne le sont pas. Il existe un vrai intérêt commun à ne pas cultiver ce climat de violence malsain pour notre pays. A moins de vouloir une société uniforme sans libre entreprise, où tout le monde travaille pour de grandes sociétés pseudo étatiques… qui sont en fait de grandes multinationales ?

 

Nicolas Proupain
Auteur de « Devenez ce que vous êtes », « Les Nouveaux Droit de l’Homme »
Informations et contacts sur  www.trouversavoie.com

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :