Accueil > Les 20 entreprises françaises qui paient le mieux

Les 20 entreprises françaises qui paient le mieux

Entreprendre.fr

Gagner sa vie… oui, mais combien ? C'est au sujet crucial des salaires que le site Glassdoor s'est attaqué avec un classement des 20 entreprises françaises qui rémunèrent le mieux leurs salariés. 
 

Entre Bouygues Telecom, qui arrive grand champion de ce classement, et Vinci Energies, les informations déposées sur le site Glassdoor par leurs salariés révèlent de forts différentiels

 

Bouygues Telecom, PSA et Sanofi en tête 
PSA Peugeot Citroën se positionne en challenger, et offre 55 000 euros/an de salaire médian, tout comme Sanofi-Aventis, SFR, Alcatel-Lucent, Alstom Transport, Veolia, Kurt Salmon, BPCE et Essilor, qui sont tous alignés sur la même rémunération.   C'est l'éditeur de logiciels pour la finance, Murex, qui prend la 11ème place du classement avec un salaire médian de 53 000 euros. 



Du côté des avantages 
De tous les avantages à l’embauche mis en avant par les entreprises, les salaires et autres primes sont l’argument le plus souvent mis en avant. Glassdoor, la place de marché dédiée à l’emploi et à la carrière,  propose également un classement des entreprises en France proposant les meilleures rémunérations et avantages selon leurs employés. Dans cet autre classement, c’est l’entreprise manufacturière de biens professionnels pour les personnels de santé, GE Healthcare qui devance ses concurrents avec la note de 4,5/5, suivi de près par le géant Google avec une note de 4,3/5. L'Oréal, Sanofi-Aventis, SAP, Murex et Mazars les suivent avec une note de 4,1. 

 

Une demande de transparence 
Une troisième étude publiée en 2015 par Glassdoor montre que les discussions sur les salaires au travail relèvent toujours du tabou.

 

Seuls 37 % des salariés savent combien gagnent leurs collègues. Près de 2 /3 de ceux qui savent (58 %) expliquent que c’est uniquement parce que leurs collègues sont très ouverts à la discussion sur ces questions de salaire et d’avantages sociaux. Mais 16 % d’entre eux reconnaissent avoir obtenu cette information lors de commérages de couloir et 6 % parce que quelqu’un a laissé des informations sensibles à la vue de tous. Plus problématique, 4 % expliquent avoir été renseignés par « quelqu’un des RH ».  
 
Il y a une forte demande pour une plus grande transparence des conditions de salaires. 77 % des salariés estiment que les employeurs devraient être contraints à communiquer davantage sur le sujet. Parmi les avantages perçus d’une telle approche, 52 % estiment que les employeurs seraient obligés de respecter une plus grande égalité des salaires. 50 % sont même convaincus que cela éliminerait l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes. Ils sont 42 % de ceux qui demandent davantage de transparence à penser que cela améliorerait la relation de confiance entre employeur et employés.  
 
Il y a une vraie évolution sur la question de la transparence des salaires chez les employés français. 63% d’entre eux acceptent de communiquer sur leur salaire que ce soit de manière anonyme ou non. En comparaison, pour la même étude, seuls 28% des sondés allemands se disent prêts à communiquer librement sur leur traitement et jusqu’à 45% lorsque les données sont anonymes.  
 
Joe Wiggins, expert Carrière et Conditions de travail chez Glassdoor, commente : « Les gens n’aiment pas dire combien ils gagnent à leurs amis, collègues ni même parfois à leur conjoint, mais ils sont favorables à plus de transparence sur les salaires dans l’entreprise. En plus de forcer les employeurs à davantage d’égalité de traitement, une telle approche contribuerait à réduire l’écart des salaires entre homme et femme. Il faut mettre un terme à cette loi du silence ».  


Actuellement, un employeur sur cinq (20 %) communique sur les salaires en interne et 10 % le font en dehors de l’entreprise. Ce manque d’information empêche les salariés de se positionner sur le marché et cela complique le choix du futur employeur, les candidats à l’embauche ne sachant pas quel traitement leur sera réservé. 

 
L’enquête 2015 de Statista  
L'institut Statista a réalisé début 2015 pour votre confrère le magazine Capital une enquête très sérieuse en contactant en ligne plus de 30.000 personnes. Il a pu en retenir 10.000 salariés travaillant dans des groupes dont les effectifs en France sont supérieurs à 500. Ses experts leur ont demandé anonymement leur avis sur la politique RH de leur employeur, mais aussi sur celles des entreprises évoluant dans le même secteur d'activité. «Grâce à leurs réponses, nous avons classé les sociétés avec une note sur 10, explique Camille Simon, chargée d'études chez Statista. Les 400 premières ont toutes obtenu plus de la moyenne, la meilleure atteignant 9,47, la moins bonne 5,69.» A l'inverse de certains labels, les 400 employeurs distingués n'ont rien payé ni demandé pour y figurer. Trois entreprises sont sur les plus hautes marches du podium des trois meilleurs employeurs de France sur les 400 qui ont été retenues : L’Oréal, Total et EDF. 

 

Les secteurs les plus rémunérateurs 
Selon la DARES et l’INSEE, 12 secteurs sont plus rémunérateurs que les autres dans notre pays. Voici le classement des cinq meilleurs secteurs en termes de salaires moyens mensuels : 
Le raffinage : 3 337 € net 
La finance & les assurances : 3 232 € net 
La recherche & développement (R&D) : 3 230 € net 
L’édition & l’audiovisuel : 3 181 € net 
Le gaz & l’électricité : 3 113 € net. 
 
En réalisant l’étude croisée de toutes ces données, il est clair que des entreprises comme Total et EDF sortent du lot tant en termes de rémunérations, que d’avantages et d’image générale. Il revient maintenant aux DRH de tous ces grands groupes français de prendre la mesure de ces appréciations et de mettre en place les mesures qui s’imposent pour hisser leur entreprise dans le palmarès des plus appréciées par leurs salariés. 

Zoom sur Glassdoor 
Depuis sa création en 2007, Glassdoor s’est imposée comme la première communauté dédiée aux emplois et à la carrière, qui aide les chercheurs d’emploi à trouver des offres et à obtenir des informations en réponse aux questions qu’ils se posent lors des phases de recherche, dépôt de candidature, entretiens et négociations.

 

Glassdoor donne accès de l’extérieur à ce qu’il se passe à l’intérieur d’une entreprise, avec un maximum de transparence, et permet de s’informer sur la culture de l’entreprise, les conditions de travail, le processus de recrutement, les salaires et les avantages, grâce aux millions d’avis et de commentaires publiés par les salariés, les candidats et les employeurs.

 

Les employeurs trouvent sur Glassdoor des solutions pour soigner leur image et optimiser leurs efforts de recrutement afin de séduire les meilleurs talents et d’obtenir les meilleurs résultats. En janvier 2015, Glassdoor fédérait plus de 27 millions de membres sur ses plates-formes fixes et mobiles.  
 

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :