Accueil > Bio : ces start-up qui cartonnent

Bio : ces start-up qui cartonnent

Entreprendre.fr

Le bio se développe à vitesse grand V au point de devenir la nouvelle tendance alimentaire en France. La preuve avec ces exemples de start-up qui cartonnent.

Désormais ancrée dans son époque, l’agriculture biologique enregistre un taux record de consommateurs. D’après le dernier baromètre Agence BIO / CSA, 9 Français sur 10 (89 %) consomment désormais bio, au moins occasionnellement, alors qu’ils n’étaient encore que 54 % en 2003. 65 % en consomment même régulièrement, c’est-à-dire au moins une fois par mois, contre 37 % en 2003.

 

Une croissance historique

 

Avec des consommateurs au rendez-vous, l’agriculture biologique atteint un rythme de croissance historique en France. On estime que le marché du bio a enregistré une progression de l’ordre de +20 % au 1er semestre 2016 comparé à la même période de 2015, déjà très dynamique. Il atteint les 6,9 milliards d’euros, soit un gain d’1 milliard d’euros en seulement 1 an.

 

21 nouvelles fermes bio chaque jour

 

De son côté, l’offre continue de s’étoffer pour répondre à cette forte demande des Français, en attente de produits respectueux de l’Homme et de la Nature. Face à un marché à très fort potentiel, les agriculteurs bio sont de plus en plus nombreux. Plus de 21 nouvelles fermes bio se sont installées chaque jour en France. Au 30 juin 2016, le nombre de producteurs français engagés en bio s’élevait à près de 31 880. L’Agence Bio estime que les terres consacrées au mode de production bio dépassent désormais la barre des 1,5 million d’hectares, soit plus de 5,8 % de la Surface Agricole Utile (SAU).

 

1 200 nouvelles entreprises bio en 6 mois

 

A l’aval de la filière, les entreprises de transformation et de distribution sont également de plus en plus nombreuses à exercer des activités bio. Au 1er semestre 2016, 1 200 nouveaux opérateurs ont rejoint les rangs des acteurs de l’aval bio en France, qui sont désormais plus de 14 300. Au 30 juin 2016, la France comptait au total plus de 46 218 entreprises bio, amont et aval confondus.

 

Magasins spécialisés : un rôle moteur

 

Concernant le marché bio dans sa globalité, les ventes de produits issus de l’agriculture biologique se sont particulièrement développées au premier semestre 2016.

 

Si l’année 2015 avait été marquée par un  développement record des ventes (+14,7 % en 2015 vs 2014), celui-ci se confirme au premier semestre 2016. Les grandes surfaces ont ainsi observé une croissance de leurs ventes de produits bio de près de 18 % par rapport à cette période en 2015. Le circuit spécialisé bio confirme, quant à lui, son rôle moteur dans cette croissance avec une augmentation des ventes de 25 % sur le premier semestre 2016. La croissance du marché, tous circuits confondus, est d’environ 20 %.

 

Une vraie dynamique pour les start-up

 

Tout cela participe donc à faire émerger de nouvelles start-up spécialisées dans le bio. Le concours Agreen’Startup par exemple vise à créer de nouvelles synergies entre l’univers de l’agriculture et celui de l‘innovation. Pour cela, des équipes pluridisciplinaires, regroupant des compétences diverses ont 48 heures pour faire maturer leurs créations.

 

Après passage devant un jury, l’équipe gagnante se voit décerner un chèque de 3000 euros. Il s’agit donc d’une manière de faire émerger régulièrement des start-up dans le secteur de l’agriculture biologique. L’entrée en jeu de nouveaux acteurs  L’émergence de start-up est également un point positif pour les acteurs majeurs déjà présents sur le marché.

 

Dans ce but, InVivo Invest, fonds privé affecté aux start-up du groupe coopératif In Vivo, se penche sur les nouveaux acteurs du big-data et du bio-contrôle. De son côté, le fonds de capital innovation Capagro a investi dans Naïo Technologies, une entreprise qui a développé des robots de désherbage.

 

Enfin, le pôle de compétitivité Terralia, a créé Terralia Venture Innovation. Ce fond est destiné à investir dans les start-up et les jeunes entreprises innovantes des secteurs Foodtech, Agtech et Winetech. Dans ce marché du bio, vous l’aurez compris, les « jeunes pousses » portent décidemment bien leur nom et ont déjà tous les ingrédients naturels nécessaires à leur croissance.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :