Accueil > Les services à la personne, un métier en phase de professionnalisation accrue

Les services à la personne, un métier en phase de professionnalisation accrue

Entreprendre.fr

Avec le vieillissement de la population, le marché des services à la personne a connu une très forte croissance ces dernières années et de nombreuses agences se sont créées en Ile-de-France comme en Province. Le gouverne­ment cherche à stabiliser ce nouveau marché et le professionnaliser par une règlementation plus stricte…

Des services multiples

Quand on parle de services à la personne, on pense immédiatement de l’aide reçue par les personnes en perte d’autonomie.

Cependant, de multiples services existent, délivrés par les mêmes entreprises ou des sociétés spécialisées, chacune dans leur domaine.

à lire aussi



Ainsi, de l’aide au déplacement au portage de repas, de soins à domicile à la garde d’enfants, du ménage au jardinage, des services informatiques au soutien scolaire…une multitude de personnes interviennent aujourd’hui au domicile des particuliers.

Au total, 4 millions de ménages bénéficient de services à la personne, soit 14% des ménages français.

 

Pourquoi choisir cette activité?

Plusieurs motivations peuvent prévaloir à ce choix.

Les candidats à la franchise dans les activités du service à la personne ont généralement envie – souvent après une première carrière professionnelle – de se concentrer davantage sur l’humain et ont besoin de se sentir utiles. Autre avantage de ce secteur, l’investissement nécessaire – et par conséquence l’apport personnel préalable – est également moins élevé. Créer sa propre entreprise sur ce marché varie entre 30 000 et 120 000 €.

 

L’apport personnel du candidat à la franchise devant représenter environ 40% du montant global de l’investissement (ce qui est vrai pour presque la totalité des investissements en franchise). En revanche, ces métiers sont à faible marge et pour être rentables, leur volume d’activité doit être là !

Le nouveau franchisé doit faire preuve d’un important dynamisme commercial pour réussir.

 

Des compétences de plus en plus pointues

Pour travailler auprès d’un public fragilisé –des personnes âgées ou en situation de handicap– il est nécessaire d’acquérir un certain nombre de savoir-faire.

Pour exercer ce métier, rémunéré en général à travers l’APA – l’allocation d’autonomie pour les personnes âgées, chaque agence doit se faire agréer.

 

La tendance va être, suite aux réformes attendues, à une professionnalisation accrue de ces métiers de proximité aux enjeux de plus en plus importants, compte tenu du vieillissement de la population…

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :