Accueil > Les vaselines d'Aiglon misent sur l'huile bio

Les vaselines d'Aiglon misent sur l'huile bio

Entreprendre.fr

Parce que les vaselines Aiglon Codex sont les plus pures au monde, les plus grands noms de la cosmétologie et de la pharmacie sont devenus clients de cette PME familiale, unique spécialiste français.

 

à lire aussi

 

Depuis Précy-sur- Oise, près de Chantilly, où se situent le laboratoire et l’usine, le groupe développe la gamme de vaselines la plus large du marché. «Nous sommes sur des créneaux porteurs : la pharmacie et la cosmétologie. Nos clients sont généralement prospères avec des trésoreries importantes.

 

Jean-Jacques Puyoo, président d’Aiglon depuis 1974

Pour autant, ces créneaux sont très exigeants puisque toutes les groupes pharmaceutiques et, depuis 2013, cosmétologiques doivent s’approvisionner, pour leurs principes actifs, uniquement auprès d’entreprises certifiées BPF/GMP [Bonnes Pratiques de Fabrication/Good Manufacturing Practices]. Et à ce jour, nous sommes le seul fabricant de vaselines dans le monde certifié BPF/GMP !», explique Jean-Jacques Puyoo, 79 ans, ex-professeur d’espagnol et président d’Aiglon qu’il a repris en 1974. Pour relever le challenge, cet autodidacte dans son domaine mise sur «un personnel polyvalent et réellement impliqué» et l’innovation.

 

Grâce à la R&D, cette belle PME, aux 18 M€ de CA dont 20% à l’export, fait mieux que résister à la crise, avec notamment des vaselines sur mesure, une gamme de gélifiants transparents (Transgels), des cires pour des applications spéciales... Une haute technicité et une recherche permanente qui lui valent sa renommée mondiale.

 

Aiglon Codex : roissance externe et développement à l’international

Et l’avenir, qui s’articule autour de deux axes stratégiques (croissance externe en France et renforcement du développement à l’international), semble prometteur. «Nous venons de racheter Biopress, producteur bio historique d’huiles végétales et de protéines de soja», indique le dynamique chef d’entreprise.

 

Son conseil ? «Je ne sais pas si la crise est derrière nous mais c’est lorsque la situation paraît satisfaisante qu’il faut être prudent. Les retournements de situation étant, la plupart du temps, imprévus et difficilement contrôlables».

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :