Accueil > Ligier, le champion de la voiturette

Ligier, le champion de la voiturette

Entreprendre.fr

Avec ses « voitures sans permis », l’entreprise familiale basée à Vichy veut séduire les jeunes urbains et les professionnels en quête de liberté.

Fort d’une capacité de production annuelle de plus de 15.000 véhicules, le groupe Ligier – issu du rapprochement en 2008 avec son concurrent Microcar – réalise aujourd’hui près de 125 M€ et s’affirme comme un leader européen du quadricycle léger. Avec 45% des ventes réalisées hors frontière, les 250 salariés du groupe et son réseau de distributeurs (750 points de vente en Europe) portent fièrement les couleurs du made in France.

 

La compétition dans le sang

Célèbre pilote de moto et de Formule 1 dans les années 60-70, Guy Ligier crée Automobiles Ligier en 1971 pour concevoir et produire des véhicules de compétition. La marque devient même vice-championne du monde derrière Williams en 1980. Mais au tournant des années 90, le patriarche revend progressivement ses parts dans l’écurie et diversifie ses activités, produisant les premiers quadricycles légers de la marque. Une idée de génie qu’il transmet à son fils Philippe, puis à son petit-fils François, qui lui succèdent dans l’aventure.

 

Près de 40 ans après la création du groupe, François Ligier, 36 ans, conserve le même ADN de compétiteur que son grand-père. Entré dans l’entreprise il y a 10 ans, il en prend la présidence en 2012. « Notre métier consiste à inventer et produire des véhicules technologiques de niche avec la rigueur d’une structure industrielle. Le groupe met ce savoir-faire public au service de notre vision de la mobilité. En BtoB comme en BtoC, nos véhicules apportent des solutions d’autonomie et de sécurité. Ils sont simples à utiliser et qualitatifs, ce qui inclut une prise en compte de la dimension environnementale ».

 

à lire aussi

 

L’innovation comme ligne de conduite

« L’efficience énergétique, le plaisir, le confort à bord et la praticité sont des territoires de progrès sans limite dans le domaine du transport, en pleine mutation actuellement. De notre point de vue, l’avenir appartient à ceux qui sauront pratiquer l’innovation permanente sur les produits comme sur les services », martèle François Ligier grâce à qui le « pot de yaourt » des années 80 n’est plus qu’un lointain souvenir.

 

Le groupe mène une politique d’investissement soutenue, 26 M€ en 6 ans, pour innover avec régularité sur ses 2 marchés, grand public et professionnel (respectivement 75 et 25% du CA). Les 2 sites de production, à Vichy (Allier) et Boufféré (Vendée) sont désormais équipés de 15 stations de PAO, 2 simulateurs de design, 5 thermoformeuses grand format...

 

Les ingénieurs du bureau d’études et de style effectuent leurs recherches sur les logiciels les plus performants, CAO Catia V5 et SolidWorks. Les quadricycles légers destinés au grand public embarquent les nouvelles technologies d’usage et bénéficient d’un châssis aluminium et d’une motorisation ultraperformante dans sa catégorie. L’agrément de conduite et l’empreinte écologique n’ont plus rien de commun avec les modèles des générations précédentes. Design et habitabilité non plus.

 

Nouvelle étape

Fin août, Ligier annonçait l’entrée dans son capital d’un pool d’investisseurs dirigé par le groupe de capital-investissement Siparex aux côtés d’Edify, également composé de Crédit Agricole Régions Investissement, Crédit Agricole Centre-France Développement et de BNP Développement, l’actionnaire majoritaire entré lors du rachat de Microcar en 2008, 21 Partners, cédant la totalité de sa participation.

 

« Le partenariat avec Siparex va nous permettre de consolider nos positions sur notre marché historique et de saisir les opportunités de croissance que constituent notamment le développement d’une clientèle plus jeune et la montée en puissance de la gamme Ligier Professional », indique François Ligier. Auprès du grand public, en complément de la clientèle traditionnelle plutôt senior et rurale, l’ambition du groupe est d’apporter une nouvelle vision de la mobilité aux jeunes « avant permis » et aux adultes urbains.

 

En effet, depuis novembre 2014, la loi autorise la conduite des quadricycles légers à moteur dès l’âge de 14 ans, sous réserve de l’obtention du permis AM. Un fabuleux marché à conquérir en France et dans plusieurs pays d’Europe.

 

Sur le marché professionnel, les perspectives de croissance se fondent sur les succès engrangés par la gamme Ligier Professionnal, les contrats avec le groupe La Poste en France et son homologue belge, la logistique de dernier kilomètre et EZ10, premier véhicule électrique autonome made in France.

 

« Aujourd’hui, nous réalisons 55% de nos ventes en France, 45% en Europe grâce à 4 filiales de distribution en Italie, Espagne, Autriche et Allemagne. L’objectif est donc de capitaliser sur notre travail dans l’Hexagone pour nous développer à l’étranger, notamment en Allemagne et en Europe de l’Est où nous concentrons nos efforts », confie le jeune P-DG dont le grand-père serait sans doute très fier.

 

 

Ligier en chiffres :

 

CA : 125 M€

750 points de vente en Europe

Effectif : 250 salariés

2 sites de production : Vichy (Allier) et Boufféré (Vendée)

4 filiales de distribution : Italie, Espagne, Autriche, Allemagne

Capital : majorité Siparex, Edify, Crédit Agricole Régions Investissement, Crédit Agricole Centre-France Développement, BNP Développement, famille Ligier et membres de l’équipe de direction du groupe

Concurrence : Aixam, Chatenet, JDM...

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :