Accueil > L'italie reste un excellent partenaire commercial de la France

L'italie reste un excellent partenaire commercial de la France

Edoardo Secchi, Président et Fondateur de Italie-France.Group

En 2014, les deux pays ont enregistré un volume d’échange autour de 67 milliards d’euros. Un bon résultat si l’on tient compte de la conjoncture économique qui a réduit globalement la demande intérieure et ralenti la croissance.

L’Italie et la France sont des partenaires européens historiques. Malgré la profonde crise économique en Europe qui a imposé des changements nécessaires pour faire face à de graves problèmes tels que la faible croissance, la hausse du chômage et la perte de compétitivité, l’Italie et la France restent  des partenaires de premier plan en Europe dans de nombreux secteurs stratégiques économiques  tels que la défense, l’énergie, l’agroalimentaire,  la finance,  la mode , le textile et la culture.

 

à lire aussi

 

Les deux pays sont constitués d’un système économique différent. En France, il existe de grands groupes de niveau mondial. Parmi les 100 plus grandes multinationales du monde quinze sont françaises et seulement deux sont italiennes. Inversement l’Italie peut se vanter d’un important tissu de PME qui en font le deuxième pays manufacturier en Europe pour valeur ajoutée et le cinquième pays au monde pour son excédent commercial (plus de cent milliards de dollars), derrière la Chine, l’Allemagne, le Japon et la Corée du Sud.

En 2014, les échanges commerciaux  ont  été d’une valeur de 67 milliards d’euros (environ 184 millions d’euros d’échange par jour), dont  30,8 milliards d’euros(+ 1,3% par rapport à 2013) des exportations françaises en Italie et 36,2 milliards d’euros (-0,2% par rapport à 2013) des exportations italiennes en France, avec une balance commerciale en faveur de l’Italie s’élevant à  5,4 milliards d’euros.

 

La France est le deuxième client de l’Italie avec une part de 10,6% du marché, après l’Allemagne avec 12,6%. Les Etats-Unis occupent la troisième place avec 7,5% des exportations  suivis par les pays de l’OPEP avec 5,7%. La France est aussi le second fournisseur de l’Italie avec 8,6% du total des importations, derrière l’Allemagne avec 15,4% et devant  la Chine avec 7,1%.


Evolution des exportations françaises en Italie par rapport à 2013

> Hydrocarbures naturels et autres produits provenant d’industries extractives: + 122,8 %%

> Produits pharmaceutiques: + 16%

> Textile, habillement, cuir et chaussures: + 6,5%

> Produits en caoutchouc, en plastique et produits divers: + 2,6%


L’Italie est le troisième client en France avec une part de 7,2% des exportations totales de marché, derrière l’Allemagne (16,6%) et la Belgique (7,3%). L’Italie est aussi le quatrième plus grand fournisseur de la France avec une part de marché de 7,3%, derrière l’Allemagne (17,1%), la Chine (8,5%) et la Belgique (8%).

Evolution des exportations italiennes en France par rapport à 2013

> Les plans et les dessins techniques; plaques et films photographiques exposés: + 3574%

> Hydrocarbures naturels et autres produits des industries extractives: + 131,7%

> Transport de matériaux : + 9,7%

> Textile, habillement, cuir et chaussures: + 3,9%

> Autres produits fabriqué: + 2,6%


Quelques synergies industrielles importantes italo-françaises

> Italecementi et Ciments Français

> MSC et STX France

> ATR – Aerei da Trasporto Regionale – Avions de transport régional

> Thales Alenia Space e Telespazio

> DCNS et Finincantieri

> PSA Peugeot Citroën et Magnetto

> Rinascente et Auchan

> Leclerc et Conad

> Barilla et Harry’s

Outre des grands groupes, nous devons nous rappeler la forte présence des PME italiennes en France  et les PME  françaises en Italie, qui représentent un important réseau de centres d’exploitation, sites de fabrication, points de vente, représentations juridiques.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :