Accueil > Luxe : qui va gagner la bataille de l'épicerie fine ?

Luxe : qui va gagner la bataille de l'épicerie fine ?

Entreprendre.fr

Hediard, Fauchon, la Grande Épicerie ou Lafayette Gourmet : symboles de l’art de vivre à la française, les épiceries de luxe abordent l’international avec la Place de la Madeleine comme amiral. La concurrence est féroce entre ces maisons parfois séculaires

Hediard, Fauchon, la Grande Épicerie ou Lafayette Gourmet... les belles vitrines de la haute gastronomie française visant une clientèle internationale ne manquent pas. Générant 5 Mds€ , en croissance, rien que sur l’Hexagone, le marché ne connaît pas la crise.

 

Les épiceries de luxe refont leur vitrine

Pour autant, la concurrence est féroce entre les acteurs. Ces maisons, parfois séculaires, ne se contentent plus de miser sur leur réputation. Décoration, déménagement, agrandissement... on ne reconnaît plus la place de la Madeleine où les plus grandes maisons sont légion.

 

à lire aussi

 

«Le relooking de ces enseignes prestigieuses a permis le repositionnement de leur offre et un meilleur ciblage de la clientèle. En se distinguant par l’image, elles ont su attirer des clientèles différentes : le grand public mais aussi des amateurs gastronomes ou encore une poignée de clients très fortunés», analyse Xavier Barbaux, consultant en restauration et épicerie fine. Ce nouveau décor s’est aussi accompagné d’un élargissement de l’offre aux pâtisseries fraîches et aux plats cuisinés ultra-frais.

 

Épiceries fines : stratégie gagnante

« Ces stratégies sont payantes puisque certaines enseignes d’épicerie fine autrefois en difficulté ne le sont plus, et que les grands magasins n’hésitent plus aujourd’hui à pousser les murs, preuve que la rentabilité au mètre carré est au rendez-vous», poursuit l’expert. Autre phénomène nouveau : l’organisation d’opérations événementielles, des ateliers et des points de resHtauration sur place.

 

Séances de dégustation à la Grande Épicerie de Paris

«Pour vendre des produits que les consommateurs n’ont souvent jamais goûtés et qui, parfois, coûtent très cher, rien de mieux qu’une séance de dégustation. La Grande Épicerie de Paris communique ainsi sur des thématiques permettant à une clientèle fidèle de revenir et d’apprendre à chaque fois un peu plus sur la gastronomie. Lafayette Gourmet, qui reçoit davantage de clients de passage, notamment des touristes, mise plutôt sur les marques », explique Xavier Barbaux.

 

Les épiceries de luxe s'exportent très bien

Un phénomène présent depuis plusieurs années à l’étranger dans des épiceries fines comme Globus à Genève ou Eataly à New York, Dubaï ou Rome... Face à une réelle appétence pour l’art de vivre à la française, les clés du succès pour la plupart des épiceries fines qui fleurissent çà et là restent la modernisation des concepts et des marques, symboles de la French Touch , le rajeunissement de leurs codes pour conjuguer leur ADN basé sur l’intemporalité, un art de vivre et un passé rempli de traditions avec une touche de modernité en phase avec les tendances de consommation et pour recruter de nouvelles cibles plus jeunes.

 

Sans oublier l’internationalisation (Londres, Berlin, New York, Japon, Dubaï, Moscou...), la croissance externe et l’e-commerce étant désormais des voies de développement incontournables.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
23/01/2017
Les 2 Marmottes, roi des tisanes made in France https://t.co/SjOTN4700i https://t.co/hzN3NxSoiR
23/01/2017
Auxivia, le verre connecté qui hydrate les seniors https://t.co/ylKbMc6LBw https://t.co/fgKcEzkBKl
23/01/2017
E-pub : les avantages du rich media https://t.co/2U84lyUNDQ
23/01/2017
Comment libérer l'école française ? https://t.co/UJ605LyjM4 https://t.co/xkRcO1b959
23/01/2017
iMuze transforme la musique en algorithme https://t.co/n2K8sthwiw https://t.co/T4UmiSvYOq
23/01/2017
Cinq Mondes : la success story du spa à la française https://t.co/jbcv2qdccm https://t.co/9nez6DKWpn
23/01/2017
RT @s_larriere: Open innovation : quand les start-up et les grands groupes collaborent https://t.co/Hy8V2K2liM #Startup via @Entreprendre
23/01/2017
Véra Baudey, la femme derrière le magazine Winner https://t.co/xZyncytXB9
23/01/2017
Publicité en ligne : comment retenir l'attention des internautes ? https://t.co/fqyQE1HS8R https://t.co/9OVkNSYCo4
23/01/2017
Back Market : la start-up qui veut en finir avec l’obsolescence programmée https://t.co/zugi1CL9ts https://t.co/xS9voTYzrw
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :