Accueil > Lyon veut innover avec son nouveau Stade des Lumières

Lyon veut innover avec son nouveau Stade des Lumières

Entreprendre.fr

Jean-Michel Aulas, 66 ans, n’est pas du genre à faire les choses à moitié. En particulier lorsqu’il s’agit de son bébé, l’Olympique Lyonnais. En vrai chef d’entreprise, ambitieux et visionnaire, le président lyonnais a choisi de voir les choses en grand pour son nouveau stade, baptisé Stade des Lumières et qu’il décrit lui-même comme «le projet d’une vie».

Son coût ? 300 M€... pour 70 à 100 M€ annuels de retombées financières, sans compter les revenus complémentaires liés à l’impact sur l’image du club à l’international.
 

à lire aussi

 

Nichée dans l’est de l’agglomération lyonnaise, au cœur du gigantesque complexe de sports et loisirs «OL Land», l’enceinte ultra-moderne pouvant accueillir jusqu’à 60.000 personnes, et dont la construction a débuté en octobre 2012, sera opérationnelle en janvier 2016. À l’instar des plus grands clubs européens comme le Bayern de Munich ou Arsenal, l’Olympique Lyonnais est l’unique propriétaire.

 

«Lorsque l’on observe la situation macroéconomique du football et le benchmarking au niveau européen, on voit bien que seuls les clubs qui possèdent leur stade sont performants aujourd’hui, tant sur le plan sportif que sur le plan économique», explique Jean-Michel Aulas.

 

100% connecté

Le Stade des Lumières n’est d’ailleurs pas qu’un stade de football, il accueillera d’autres sports, rugby y compris (dont la finale de la Coupe d’Europe 2016), et même du hockey sur glace.

 

D’autres types de manifestations seront également à l’honneur tout au long de l’année, notamment des concerts, des séminaires d’entreprises grâce aux 8.000 m2 de salons et de loges.

 

Pour bâtir ce colosse, Xavier Pierrot, stadium manager et l’un des chefs de file du projet, s’est rendu plusieurs fois aux États-Unis afin de s’inspirer des arènes américaines.

 

«Nous nous sommes calqués sur ce qui se faisait de mieux au niveau mondial en termes d’innovation», précise-t-il. Novateur, ce nouveau grand stade est 100% connecté. Le Wi-Fi est accessible à tous et les billets décryptables sur les smartphones. Les spectateurs peuvent même consulter les statistiques du match auxquels ils assistent en temps réels, recevoir des informations sur les acteurs et bénéficier de certains ralentis à la demande grâce à des caméras gérées par l’exploitant du stade, toujours via leurs appareils mobiles intelligents.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :