Accueil > Made in France : la céramique française Terre Étoilée vise le monde

Made in France : la céramique française Terre Étoilée vise le monde

Entreprendre.fr

Implantée à Soufflenheim depuis 1830, la PME alsacienne, d’abord détenue par le groupe Staub et reprise en 2010 par l’allemand Zwilling qui a recentré son activité et s’est par conséquent séparé de sa branche dédiée à la céramique culinaire menaçant ainsi 42 emplois locaux, est reprise en janvier 2013 par François-Marie Barrès, 45 ans.

 

Dès le départ, l’ancien P-DG de Mathon insuffle une nouvelle dynamique à l’entreprise, notamment commerciale, tout en conservant les emplois et le savoir-faire acquis depuis un siècle et demi. La PME, qui fabriquait jusqu’alors uniquement en marque blanche pour des enseignes de la grande distribution en France et à l’étranger, complète désormais son offre par la distribution de sa propre marque : Terre Étoilée.

 

à lire aussi

 

L’idée ? Associer la terre, matériau de base de la céramique culinaire, sain, naturel et durable, aux étoiles, symboles oniriques en référence aux chefs étoilés et à l’excellence française. Avec cette gamme, l’objectif de François-Marie Barrès est clair : être présent dans les circuits de distribution spécialisés, les grands magasins mais également chez les détaillants indépendants, ainsi qu’à l’export.

 

«Le secteur est aujourd’hui très concurrentiel, notamment avec les produits asiatiques qui sont parfois mis sur le marché à des prix très bas. Mais notre savoir-faire est une véritable valeur ajoutée en laquelle je crois. Je suis intimement persuadé de notre potentiel. La production de céramique culinaire française a une véritable histoire en France. Grâce aux gestes que nous ont légués les générations précédentes, nous pouvons concurrencer les autres pays producteurs. D’autant que la mise en place par la Communauté européenne d’une taxe anti-dumping a complètement modifié la perception de notre activité. Grâce à elle, produire en France est redevenu compétitif. Enfin, la France possède une image forte à l’export quant à l’exigence et à la qualité de ses produits. Cela tombe bien car conquérir des marchés est une de nos priorités !», souligne ce passionné de voyages qui rapporte de ses expéditions des idées et des projets... qu’il compte bien faire fabriquer dans l’Hexagone et exporter partout dans le monde.

 

Et pour faire rayonner cette fabrication française en Asie, l’entreprise, qui affiche 3 M€ de CA et vise 5 M€ cette année, a déjà recruté un agent commercial en charge de cette partie du globe. Prochaine étape, le Moyen-Orient (Dubaï, les Émirats arabes...), l’Angleterre et les États- Unis, marchés cibles pour la période 2014-2015.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :